5.3 C
New York
samedi, mars 2, 2024

Buy now

spot_img

Le massacre des Rohingyas dans l’Etat d’Arakan se poursuit, selon les Nations Unies

Les Nations Unies ont indiqué, mercredi, que le massacre et les exactions contre les civils se poursuivent dans les provinces de Rakhine et de Chin dans l’ouest du Myanmar à cause du conflit qui se poursuit entre l’armée gouvernementale et « l’armée du salut des Rohingyas de l’Arakan ».

C’est ce qui ressort d’un communiqué remis aux journalistes par le Bureau du porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, Stéphane Dujarric, au siège des Nations Unies à New York.

« Le conflit entre les forces armées du Myanmar et l’armée (du salut des Rohingyas) de l’Arakan dans la province de Rakhine et le sud de la province de Chin, cause la mort et la mutilation des civils et la destruction de l’infrastructure ainsi que l’obligation faite aux gens de quitter leurs domiciles », poursuit le communiqué.

Dans le même communiqué, la coordinatrice des Affaires humanitaires des Nations Unies, Ola Moghrin, a fait part de sa profonde inquiétude face à l’impact humanitaire continu des affrontements qui se sont produits dans une localité de la province, le 3 septembre courant.

Elle a ajouté que ces affrontements ont faits des morts et des blessés dans les rangs des civils (dont le nombre n’a pas été précisé) en plus de provoquer des incendies dans près de 100 maisons, tout en contraignant des milliers de personnes à fuir leurs zones ».

La responsable onusienne a affirmé que le « droit international humanitaire exige de l’ensemble des parties au conflit de respecter les civils et d’éviter de les cibler lors des opérations militaires », appelant à stopper le recours à des armes explosives dans les zones résidentielles.

Le 24 août dernier, les Nations Unies ont relevé que plus de 30 civils, dont des enfants, ont été tués dans le conflit qui se poursuit et qui opposé l’armée birmane à « l’armée du salut des Rohingyas de l’Arakan ».

Créée en 2012, en réaction à la répression lancée par des Bouddhistes avec l’appui de l’armée du Myanmar contre les Musulmans Rohingyas, « l’Armée du Salut des Rohingyas de l’Arakan » dit qu’elle défend les droits des Rohingyas dans la région, tandis que les autorités les qualifient d’organisation terroriste.

Selon l’ONU, près de 688 mille Musulmans établis dans les camps de l’Arakan ont fui le Myanmar, après avoir été privés du droit à la citoyenneté, en vertu d’une loi adoptée par le Myanmar en 1982. Les autorités les considèrent comme des immigrants clandestins en provenance du Bangladesh, tandis que les Nations Unies les classent comme étant la « minorité religieuse la plus persécutée dans le monde ».

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce jeudi, de supprimer l'application chinoise TikTok de leurs appareils, pour des raisons de sécurité. La commission...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est écrasé dans l'ouest du pays, dans la région de Belgorod, ont annoncé, jeudi, les autorités...

France : les syndicats appellent à une « grève totale et reconductible » à partir du 7 mars

Les syndicats français appellent à une « grève totale et reconductible » à partir du 7 mars prochain, pour exprimer leur opposition au projet...

Pentagone: Un autre « ballon espion » chinois survole l’Amérique latine

Le porte-parole du Pentagone, Pat Ryder, a indiqué qu'un autre "ballon espion" chinois a survolé l'Amérique latine. "Nous avons détecté un deuxième ballon survolant l'Amérique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici