mercredi, octobre 21, 2020

Le ministre qatari des Affaires étrangères: «Nos négociations avec l’Arabie saoudite ont soudainement été suspendues»

Courrier arabe

Le ministre qatari des Affaires étrangères, Mohamed bin Abderrahmane al-Thani, a déclaré que les négociations que son pays avait lancées avec l’Arabie saoudite, pour résoudre la crise du Golfe, avaient été soudainement suspendues, en janvier dernier.

Il indiqua, lors d’un discours qu’il avait prononcé aujourd’hui mercredi: «Nous sommes ouverts aux efforts qui permettront à résoudre la crise du Golfe», signalant que son pays tendait toujours la main pour une autre collaboration.

Et dans un contexte annexe, il annonça par l’occasion: «Le Qatar appelle les pays du Moyen-Orient à conclure un accord sécuritaire, fondé sur le respect des souverainetés des États et de leurs diplomaties».

«L’Afghanistan avance vers la paix»

Parlant des évolutions de la médiation qatarie dans le dossier afghan, bin Abderrahmane annonça que le progrès réalisé par les négociations entre les Talibans et Washington à Doha était «un grand pas vers l’instauration de la paix en Afghanistan».

«Les lois internationales doivent être respectées en Libye»

Et au sujet de la situation en Libye, il a déclaré: «Il faut appliquer le cessez-le-feu et travailler à parvenir à une résolution politique en Libye», signalant que les combats ne faisaient qu’aggraver le conflit.

«Une partie ne respecte pas les décisions internationales, concernant le cessez-le-feu au pays. Il faut respecter les décisions internationales, qui interdisent la livraison d’armes en Libye et soutenir un dialogue libyo-libyen», avait-il ajouté en appelant les Libyens à choisir le chemin de la raison et de la sagesse, pour le bien de leur pays et de ses citoyens.

«Le Qatar est en opération humanitaire en Syrie»

Concernant la situation en Syrie, il nota: «Le Qatar n’a jamais soutenu des groupes terroristes en Syrie, nous soutenons le peuple syrien, à travers des organisations humanitaires», en signalant que soutenir l’opposition syrienne «était, à un moment donné, un effort collectif, entrepris pas plusieurs pays».

Rappelons que lors de sa récente participation à la conférence de la sécurité de Munich, le ministre qatari avait annoncé que «les efforts fournis pour résoudre la crise avec l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis (EAU) avaient échoués, et furent suspendus depuis janvier dernier».

Il avait signalé que «Doha n’était pas responsable de cet échec», et affirma qu’«elle était toujours disponible pour reprendre les négociations».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Un reportage d’al-Jazeera pousse un haut responsable chypriote à démissionner

À Chypre, le président de la chambre des représentants, Demetris Syllouris, a présenté jeudi sa démission, suite à la publication d’un reportage, sur la...

Libye : Les routes vers al-Jofrah définitivement coupées alors que les 5+5 cherchent une...

En Libye, la chambre opérationnelle de Syrte et d’al-Jofrah a annoncé, aujourd’hui mardi, que «toutes les routes qui mènent à al-Jofrah seraient définitivement coupées»,...

Début de la 2e journée des pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5 à...

La 2e journée de la quatrième série de pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5, a débuté, mardi, au siège des Nations unies à Genève. C’est ce qui ressort de la...

Les Emirats arabes unis veulent ouvrir une ambassade en Israël

Les Emirats Arabes Unis ont exprimé, mardi, leur souhait d'ouvrir une ambassade en Israël, dans le but de renforcer les relations diplomatiques entre les...

Des parlementaires européens appellent au boycott du sommet du G20 présidé par l’Arabie saoudite

Des parlementaires européens ont appelé les dirigeants de leurs pays et les responsables de l'Union européenne à ne pas participer au Sommet du G20, qui se tiendra le...