mercredi, avril 21, 2021

Le New York Times parle de l’enfer des prisons d’Al-Assad en Syrie

Courrier arabe

Le journal américain « The New York Times » a révélé les atrocités commises par le régime d’Al-Assad à l’encontre de milliers de détenus dans les prisons syriennes.

Le journal, dans un rapport détaillé, a évoqué des correspondances gouvernementales ayant été transférées en dehors de la Syrie, et livrées aux investigateurs de la Cour internationale de justice.

Le rapport souligne que dans le cadre de la campagne menée par les autorités contre les civils, pour étouffer l’opposition et écraser la résistance, plus de 6 milles arrestations ont été enregistrées l’année passée, et ajoute que 128 milles Syriens ont été arrêtés, sans jamais être relâchés, et qu’à ce jours, aucune information ne prouve s’ils sont morts, ou toujours en détention.

Signalant que les documents notent des opérations d’assassinats, et de torture à l’intérieur des prisons, le journal déclare que 14 milles personnes sont mortes dans les prisons syriennes, sous la torture, et dans des conditions exécrables.

Il évoque un des documents, où un détenu se plaignait de l’accumulation des cadavres qui commençaient à se décomposer dans la prison, en parlant de conditions de détentions atroces et inhumaines.

Les documents démontrent aussi que les hauts responsables avaient demandé aux autorités de tyranniser les civiles, et qu’ils avaient tenu a protégé les personnes impliquées dans les tortures de toute poursuite judiciaire.

Le journal explique que l’exploit du régime d’Al-Assad à venir à bout de ses opposants, était grâce à de telles compagnes, lancées sans pitié contre des civils démunis, pour les enfermer dans des prisons indignes afin d’y être torturés et exécutés.

Déjà huit ans de conflit armé, qui avait débuté par des manifestations majoritairement pacifiques, en faveur de la démocratie contre le régime baasiste dirigé par le bourreau sanguinaire Bachar Al-Assad.

Avec 370 milles morts, 2.9 millions d’invalides, et 13 millions de personnes qui vivent d’aides humanitaire, le bilan d’une guerre abominable, dont les métastases ont fait des victimes innocentes, est tragique et douloureux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos