dimanche, juillet 25, 2021

Le Qatar au centre d’une médiation d’échange de prisonniers entre les talibans et le gouvernement afghan

Courrier arabe

Le mouvement islamiste afghan des «Talibans» a libéré aujourd’hui, mardi, deux otages étrangèrs, détenus depuis 2016 au sud de l’«Afghanistan», pour les échanger contre deux dirigeants du mouvement, relâchées par les autorités afghanes, et livrées au Qatar, le médiateur de l’opération.

L’agence «France-Presse» a rapporté, selon une source de la police afghane, que «deux américains, professeurs d’université, avaient été relâchés dans la région de «Noubhar», et furent aussitôt transférés par des hélicoptères américains».

De même, trois sources des talibans dans la région, affirmèrent que l’américain «Kevin King» et l’australien «Timothée Wiks» avaient été libérés par le mouvement.

Un échange de prisonniers sous médiation qatarie   

Et c’est aujourd’hui mardi, que l’agence de presse «Reuters» indiqua que trois des dirigeants des talibans, avaient été transférés au Qatar, dans le cadre de l’opération d’échange contre deux otages étrangèrs.

L’agence nota, selon des sources renseignées, que l’échange des otages étrangèrs, enlevés en 2016 par les talibans à Kaboul la capitale afghane, «était mené par la médiation du Qatar, car le mouvement refuse de reconnaître le gouvernement afghan et de négocier avec lui».

Les sources expliquèrent que l’échange se présentait après une année de négociations à Doha, et signalèrent qu’il représentait un pas pour renforcer les efforts internationaux, visant à établir la paix dans la région.

Dans ce contexte, notons que le mouvement fondamentaliste islamiste s’est répandu en Afghanistan et au Pakistan depuis octobre 1994, placé sur la liste officielle des organisations terroristes de plusieurs pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos