mercredi, novembre 25, 2020

Le Qatar commente la prolongation des sanctions contre l’Iran, proclamée par le Conseil de coopération du Golfe

Courrier arabe

Hier mardi, le Qatar s’est dit être étonné par les propos avancés lors du communiqué annoncé par le Conseil de coopération du Golfe (CCG) et à travers lesquels le secrétaire général du conseil proclama la prolongation du blocus d’armement international imposé à l’Iran, signalant que la mesure était une nécessité pour conserver la sécurité de la région.

 

L’envoyé spécial du ministère qatari des Affaires étrangères pour la lutte contre le terrorisme, la médiation et la résolution de litiges, Mutlak ben Madjid al-Qahtani, a signalé qu’«habituellement, les positions abordées par le CCG étaient annoncées suite à la réunion des MAE des pays membres du conseil et non pas à travers des communiqués du secrétaire général», précisant que «ces derniers ne représentent que l’opinion du secrétariat».

Al-Qahtani ajouta, lors de déclarations présentées à al-Jazeera, «Nous, au Qatar, ne voyons pas que les sanctions actuelles imposées contre l’Iran mènent à des résultats positifs et nous sommes convaincus qu’elles ne permettront pas de résoudre les crises», signalant que «la résolution des crises devait passer par le dialogue».

«L’Iran est un pays voisin et des relations de bon voisinage étroites nous lient. Téhéran a toujours affichée des positions que nous gratifions au Qatar, gouvernement et peuple, notamment à l’ombre du blocus arbitraire qui nous a été imposé», avait-il ajouté.

Il a continué : «Alors que les pays originaires du blocus ont choisi d’imposer des décisions unilatérales, le Qatar a choisi le dialogue», insistant sur le fait que «telle est toujours sa politique».

Le responsable qatari estima également que «la question de la sécurité régionale nécessitait un dialogue total et réel, qui inclut toutes les parties concernées par la sécurité de la région».

Il déclara que «son pays appelait à respecter la loi internationale et la souveraineté des pays et refusait toutes formes d’ingérence».

Il affirma également que «le Qatar s’engageait à respecter le principe de la réduction des armes et les plans qui tentent de faire du Moyen-Orient une zone sans armes de destruction massive», tout en tenant compte «des droits des nations à utiliser pacifiquement l’énergie nucléaire».

Rappelons que le secrétariat général du CCG avait lancé un communiqué dimanche, signalant que «l’implication continuelle de l’Iran dans les affaires des pays voisins faisait de la prolongation du blocus international d’armement à Téhéran une nécessité».

Le communiqué signala «qu’il était inconcevable de lever les sanctions imposées à Téhéran, jusqu’à ce qu’elle abandonne ses activités qui déstabilisent la région et qu’elle cesse de fournir des armes aux organisations terroristes et communautaires».

Par ailleurs, le Conseil de sécurité international se prépare à voter cette semaine au sujet d’une proposition américaine pour prolonger le blocus d’armement imposé contre l’Iran. Une mesure refusée par la Russie et la Chine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Ben Salmane criblé de critiques à l’ombre de la visite secrète de Netanyahou en...

Les informations diffusées au sujet la visite secrète entreprise par le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, en Arabie saoudite, a poussé des activistes dénonçant...

Le Qatar attaque en justice la First Abu Dhabi Bank

L'Autorité de régulation du Centre financier du Qatar a annoncé, mardi, dans un communiqué officiel, sa décision d'attaquer en justice la First Abu Dhabi...

Tunisie : l’état d’urgence prolongé pour un mois supplémentaire

Les autorités tunisiennes ont décidé de prolonger d'un mois l'état d'urgence dans tout le pays. C'est ce qu'a affirmé le journal officiel de la République...

Un véhicule fonce sur la grille d’entrée de la Chancellerie allemande à Berlin

Une tentative d'attaque a pris pour cible la Chancellerie allemande à Berlin. Une voiture bélier a foncé dans la grille d'entrée de l'immeuble de la...

Égypte : l’ONU appelle al-Sissi à ne pas arrêter des personnes pour avoir exprimé...

L'Organisation des Nations Unies (ONU) a appelé le Président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, à ne pas arrêter ou détenir des personnes pour avoir exprimé leurs...