Le ministère qatari des Affaires étrangères a annoncé que Doha a gagné son affaire contre Abu-Dhabi, après que les Émirats arabes unis (EAU) ont retiré leur plainte déposée auprès de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

Le ministère qatari a noté vendredi dans un communiqué: «Le comité permanent du Qatar à l’OMC, a reçu une lettre officielle du secrétariat de l’organisation, indiquant de les Émirats arabes unis avaient retiré la plainte qu’ils avaient préalablement déposé contre le Qatar».

Le communiqué estima que «l’affaire lancée par les Emiratis contre le Qatar relevait du paradoxe, et ne tenaient aucun fondement correcte, du moment que les EAU sont les responsables des mesures discriminatoires, en bloquant l’exportation de ses marchandises vers le Qatar».

Il indiqua également que «la décision de clore l’affaire, seulement quelque temps après son engagement, prouve que le Qatar, respecte ses engagements, et ses conventions internationales en relation avec l’OMC».

Cependant, le communiqué expliqua que le Qatar ne renoncera pas à sa plainte déposée auprès de la même organisation, au sujet des procédures arbitraires imposées par les EAU depuis juin 2017, affirmant qu’un comité d’enquête de l’OMC examinait le dossier, que le verdict sera annoncé après les séances d’audition.

Au final, il renouvela le total respect du Qatar aux engagements qui le lie avec l’OMC, affirmant que le petit émirat gazier continuera à œuvrer pour la prospérité de son secteur économique, ouvrant l’horizon du partenariat vers l’international.

Rappelons que l’objet du litige commercial, entre les deux pays voisins, remonte au blocus imposé à Doha par Manama, Riyadh, Abu-Dhabi et le Caire, l’accusant de soutenir les terroristes et de tenir des relations suspectes avec l’Iran.

Des accusations toujours rejetées par le Qatar, qui affirma que ces pays cherchaient à atteindre à sa souveraineté et à imposer leur contrôle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here