11.3 C
New York
mercredi, avril 17, 2024

Buy now

spot_img

Le Sénégal est contre des « accusations graves et erronées » d’Amnesty

Le gouvernement sénégalais a réfuté vendredi les « accusations graves et erronées » d’Amnesty International dont un rapport a récemment critiqué la situation des droits de l’homme dans ce pays africain réputé démocratique, à l’approche de l’élection présidentielle de 2019.

Le rapport d’Amnesty International « pose un problème d’objectivité » et « met l’accent plus sur des questions politiques que sur des sujets purement axés sur la situation des droits de l’homme », affirme le ministère sénégalais de la Justice dans un communiqué.

Il a réfuté l’accusation de « procès inéquitables » pour juger des opposants dont le maire de Dakar, Khalifa Sall, candidat à la présidentielle de février 2019 face au président Macky Sall.

« Des procès inéquitables »

Le ministère a notamment justifié le rejet des « nombreuses demandes de libertés provisoires » pour Khalifa Sall par le fait que ce dernier « n’a pas offert en cautionnement l’intégralité des frais prévus par la loi et n’a pas non plus fourni des espèces comme l’exige la loi ».

Condamné en première instance à cinq ans de prison ferme pour des détournements de fonds publics, Khalifa Sall, un dissident de la majorité en détention provisoire depuis un an et demi, connaîtra le 30 août le verdict de son procès devant la cour d’appel de Dakar.

Dans son rapport sur les droits de l’homme au Sénégal intitulé « Des paroles non suivies d’actes » et publié mercredi, Amnesty cite les cas d’autres opposants sénégalais dont Karim Wade et celui de jihadistes présumés condamnés à l’issue de procès « inéquitables » et/ou après des « procédures prolongées ».

« Le Sénégal a respecté les délais impartis »

Karim Wade, ancien ministre et fils du président Abdoulaye Wade (2000-2012), condamné en mars 2015 à six ans de prison, est également candidat déclaré à la prochaine présidentielle.

La « durée moyenne des procédures criminelles est de trois ans au moins dans tous les pays respectueux des droits de l’homme », a répliqué le ministère, à propos du dossier des jihadistes présumés.

Or, selon lui, dans ce dossier, « en bouclant (le 19 juillet) la procédure dans un délai de deux ans en dépit de sa complexité et de la pluralité des personnes impliquées, le Sénégal a respecté les délais impartis ».

Le ministère s’est également défendu d’interdire et de réprimer les manifestations des partis d’opposition et des défenseurs des droits de l’homme.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce jeudi, de supprimer l'application chinoise TikTok de leurs appareils, pour des raisons de sécurité. La commission...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est écrasé dans l'ouest du pays, dans la région de Belgorod, ont annoncé, jeudi, les autorités...

France : les syndicats appellent à une « grève totale et reconductible » à partir du 7 mars

Les syndicats français appellent à une « grève totale et reconductible » à partir du 7 mars prochain, pour exprimer leur opposition au projet...

Pentagone: Un autre « ballon espion » chinois survole l’Amérique latine

Le porte-parole du Pentagone, Pat Ryder, a indiqué qu'un autre "ballon espion" chinois a survolé l'Amérique latine. "Nous avons détecté un deuxième ballon survolant l'Amérique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici