19.8 C
New York
mercredi, mai 22, 2024

Buy now

spot_img

L’Égypte fait du gouvernement de «Tobrouk» son cheval de Troie en Libye

Courrier arabe

Des sources médiatiques ont parlé d’un document divulgué, révélant une collaboration militaire et stratégique, entre l’Égypte et le gouvernement libyen de «Tobrouk», présidé par «Abdellah al-Thani», selon laquelle chacune des parties pourra envoyer des militaires à travers le sol de l’autre, et exploitera librement son espace aérien, pour des raisons militaires.

Intitulé «Un accord militaire et stratégique conjoint entre l’Égypte et l’état de la Libye», le document indique que la collaboration entre le gouvernement égyptien et le parlement de «Tobrouk», qui contrôle 10% du pays, et dont le général à la retraite «Khalifa Haftar» représente le bras armé «a été prévue pour une durée de 5 années renouvelables, et ouvre les portes à une troisième partie, à condition du consentement des deux autres».

De quoi parle-t-on dans l’accord ?

Selon les sources médiatiques privées, l’accord indique que «toute attaque ou menace de quelconque partie, représente une attaque sur l’autre, et lui permettra d’entreprendre les procédures adéquates, incluant l’usage des forces armées».

Il impose également la formation d’une commission militaire permanente, pour superviser son application, et signale que les deux parties devront collaborer à installer les dispositifs de défense, afin de repousser les attaques armées des ennemis.

Plus précisément, le 5ème article de la charte indique que «le laissez-passer dans l’espace aérien militaire, entrera en action à partir du moment où le ministère des Affaires étrangères recevra la demande», et signala que «les sorties dans les couloirs civils et militaires seront autorisées à tout moment, à condition que chaque partie en assure les frais».

Et c’est ainsi que le 7ème article de la charte note : «La Libye s’abstiendra de poursuivre en justice quiconque militaire appartenant à la partie de l’Égypte commettant un crime ou une infraction, mais devra le rapatrier à son pays, où il sera jugé», et précisa que «les deux parties avaient renoncé aux dédommagements, pour atteinte aux propriétés, et aux vies des civils».

Aussi, l’accord interdit aux deux parties de s’engager dans des accords internationaux, qui contrediront ses termes.

La révélation du document se présente au moment où, des informations affirment l’implication flagrante du système égyptien, dans le conflit libyen, sous la certitude de plusieurs observateurs, qui notent que ses évolutions surgissent en réponse à la signature de l’accord d’Ankara entre la Turquie et le Gouvernement d’union nationale, qui se trouve à Tripoli.

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

La Libye et l’Italie signent un accord gazier de 8 milliards de dollars

Les compagnies pétrolières libyenne NOC et italienne Eni, ont signé ce samedi, un accord gazier de 8 milliards de dollars, ce qui représente le...

Libye: le calme règne à Tripoli après des affrontements armés

Le calme est revenu jeudi matin dans le sud de la capitale libyenne, Tripoli, après des affrontements armés, mercredi, entre deux forces de sécurité...

Libye: L’Onu espère un accord rapide sur une base constitutionnelle pour tenir les élections

Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) Abdoulaye Bathily, a souligné...

Libye: Le directeur de la CIA s’entretient avec Abdulhamid Dbeibeh et Khalifa Haftar

Le directeur de la Central Intelligence Agency (CIA), William Burns, a rencontré jeudi, le chef du gouvernement d'unité nationale libyen, Abdulhamid Dbeibeh, dans la...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici