mardi, septembre 28, 2021

Les dépenses mondiales d’armement.. l’Arabie saoudite en troisième position

Courrier arabe

Les États-Unis, la Chine et l’Arabie saoudite sont devenues les trois premiers acheteurs d’équipements militaires dans un marché dont le volume a atteint un niveau record, suivies par l’Inde et la France dans une course effrénée aux armements.

Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) a démontré, d’après son dernier rapport, que les dépenses des cinq pays dans le domaine militaire ont atteint 60 % du total des ventes internationales en matière d’armement, avec des importations atteignant 649 milliards de dollars, soit une augmentation de 4% par rapport à l’année précédente, et 36% du total des dépenses mondiales en 2018.

Le budget des dépenses militaires aux États-Unis s’est élevé pour la première fois depuis sept ans. La directrice du programme de transferts d’armes et de dépenses militaires au SIPRI, Aude Fleurant, a affirmé que cet accroissement est dû à l’exécution des programmes pour l’achat d’armement en 2017 sous l’administration du président actuel Donald Trump.

Selon Le rapport, une augmentation du total des dépenses militaires mondiales dépassant 1.8 trillions de dollars a été enregistré en 2018, soit 2.6% de plus de l’année passée.

La Chine quant à elle, a dépensé plus de 250 milliards de dollars, soit 14% du taux mondial, avec une augmentation de 80% depuis 2009.

L’Arabie saoudite a gardé la troisième place, avec 67.6 milliards de dollars, en faisant face à une chute de 6% par rapport à l’année 2017, suivie par l’Inde qui a connu une élévation importante pour la cinquième année consécutive, nourrie par les tensions avec la Chine et le Pakistan.

Toutefois, après des années de croissance, la Russie a enregistré une chute considérable des exportations due à des difficultés financières, selon le même rapport.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos