Le journal israélien «Yediot Aharonot» a consacré dans son édition d’aujourd’hui mercredi, deux pages au sujet de la normalisation entre les Émirats arabes unis (EAU) et l’état d’Israël, qui dépassa la collaboration secrète dans le domaine des renseignements secrets, au moment où l’Arabie saoudite fait appel aux Israéliens pour réaliser «Neom», son projet de rêve.

Le rapport détaillé de «Yediot Aharonot» affirma que des communications étaient en cours pour permettre à Israël de participer à l’exposition universelle «Expo 2020», dont la tenue est prévue à Dubaï du 20 octobre 2020 au 10 avril 2021, signalant que durant l’exposition «Israël aura droit à un son propre espace public, où elle exposera ses inventions et innovations, ainsi que ses produits locaux».

Le journal rapporta, selon l’administration d’«Expo 2020», l’affirmation de la réception des Israéliens par les autorités émiraties, et la confirmation de leur participation dans un espace spécial, dont la préparation avait coûté 72 million de Shekels israéliens (environ 19 million d’Euros).

Une porte d’entrée officielle aux Israéliens

Le journal ajouta: «Les EAU permettront aux Israéliens d’entrer sur leurs territoires, de participer à l’exposition et de visiter le pays», en indiquant, selon une source, «qu’Expo 2020 sera le portail de l’entrée officielle des Israéliens, même après sa fin», et en signalant que les Émiratis autorisaient déjà l’entrée de centaines d’israéliens, à travers des documents spécifiques.

«Yediot Aharonot» nota à ce sujet que «Mohamed Khater» le vice-président de la direction du Tourisme à l’émirat de «Ras al-Khaima» déclara: « les Israéliens seront les bienvenus à «Expo 2020», et je crois qu’ils viendront même après sa fin, et nous serons heureux de les recevoir».

De même, il affirma qu’une source de l’administration américaine, avoua que les EAU ouvriront bientôt leurs portes aux Israéliens, «pas seulement aux touristes, mais aussi aux hommes d’affaires, et aux actionnaires» expliqua-t-elle.

Entre temps, le journal israélien signala, selon deux sources royales, que les autorités saoudiennes avaient avoué avoir sollicité des Israéliens, pour participer à la réalisation du projet de la ville futuriste «Neom», dont l’exécution est prévue au Nord-Ouest de l’Arabie saoudite.

Les Américains soutiennent la normalisation publique

Dans ce contexte, un rapport diffusé mardi soir, sur la «chaîne 12» israélienne, avait signalé que les États-Unis soutenaient une nouvelle initiative du ministre israélien des Affaires étrangères «Yisrael Katz», afin d’aboutir à établir un accord qui commandera «à ne plus faire de guerre entre Israël et les pays du Golfe, et à se concentrer sur les intérêts communs face au danger iranien».

Le rapport médiatique avait signalait un progrès au niveau des discussions concernant une normalisation officielle, sous la bénédiction américaine, affirmant que l’initiative avait été proposée également au secrétaire du Trésor des États-Unis «Steven Terner Mnuchin», lors de sa dernière visite à Israël.

À l’ombre de ces faits, il convient de noter que les EAU avaient privé le prédicateur de Jérusalem «Mohamed Hussein» de participer à un congrès organisé sur ses terres, en refusant de lui attribuer une «autorisation digne de sa personne» avait-il déclaré.

Selon les observateurs, cette action indique qu’Abu-Dhabi approuve la décision de Trump, annoncée en 2017, lors de laquelle il déclara que Jérusalem était la capitale d’Israël, et démontre que les EAU se sont lancées dans la normalisation directe et publique, «cherchant leurs intérêts au détriment de ceux de la Palestine».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here