mardi, juillet 27, 2021

Les Nations unies accuse les Russes de crimes de guerre en Syrie

Courrier arabe

Un rapport des Nations unies a déclaré que les Russes, qui combattent en Syrie aux côtés des forces du régime de Bachar al-Assad, avaient commis des crimes de guerre, à l’encontre des civils innocents, au moment où la France a promis de réagir.

La commission d’enquête sur la situation des droits de l’homme en Syrie, fondée par l’ONU en 2011, a indiqué dans son rapport, publié lundi, avoir collecté des preuves «certifiant que les Russes avaient tué plus de 60 personnes, lors de raids aériens que leurs avions avaient menés à Idlib, en juillet et en août derniers».

Le rapport affirma que les avions russes n’avaient pas visé des cibles militaires, mais avaient attaqué les civils innocents, et nota que «les attaques étaient prises comme étant des crimes de guerre».

Il affirma également que «l’armée nationale syrienne», soutenue par Ankara, était aussi responsables d’autres violations, indiquant que «même Ankara risquait d’être impliquée s’il s’avérait qu’elle savait au sujet des crimes commis, et n’avait pas pris de mesures pour les empêcher».

 La France ne restera pas sans rien faire

Par ailleurs, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a accusé mardi, le régime syrien et la Russie d’avoir commis des crimes de guerre, lors d’attaques que leurs forces avaient menées au nord syrien, déclarant que «Paris ne resterait pas les bras croisés face à de telles violations».

«Nous pensons que ces violations peuvent être prise comme étant des crimes de guerre, et nous comptons les archiver», avait-il indiqué lundi, lors de la réunion de Parlementaires.

Notons que ces accusations se présentent au moment où la tension est montée d’un cran, entre la Turquie et les forces du régime de Bachar al-Assad, soutenues par la Russie, après que les conflits se sont enflammés au nord-ouest du pays, à Idlib, où se trouve la dernière poche de l’opposition armée.

La commission onusienne avait déjà accusé les forces du régime syrien et les troupes russes qui le soutiennent, d’avoir commis des crimes de guerre dans la ville d’Alep, presque entièrement détruite par la guerre, et sans que des mesures concrètes ne leurs soient imposées à ce jour, les observateurs redoutent que ce énième rapport ne soit à son tour, condamné aux oubliettes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos