mercredi, décembre 8, 2021

Liban : Appels à la grève générale et au maintien des manifestations

Courrier arabe

Les manifestants libanais qui s’opposent à la politique économique du gouvernement, et proclament une lutte contre la corruption, ont appelé à l’organisation d’une grève générale, à la fermeture des routes, et à la participation populaire massive aux manifestations de lundi.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs informations circulent, affirmant que des sociétés exerçaient des pressions sur leurs employés, pour les obliger à se présenter au travail, et tenter de leur interdire de participer à la grève.

Le délai s’approche de la fin 

Lundi soir représente également la fin du délai de 72 heures accordé par le premier-ministre «Saad Hariri», à ses partenaires au gouvernement, afin de prouver leur bonne foi envers la patrie et annoncer un plan de réforme.

Dans ce contexte, une source au gouvernement libanais a déclaré dimanche soir, que Hariri avait reçu l’approbation du président «Michel Aoun» et du «Hezbollah» sur son plan de réforme, citant qu’il «incluait des mesures stricts, en premier lieu, l’engagement du gouvernement à ne plus imposer des impôts aux Libanais».

Les manifestations se présentent après l’accumulation des plaintes portées contre la corruption gouvernementale, à cause de la mauvaise gestion des ressources financières nationales, et de l’échec de la lutte contre le chômage.

Jusque-là, des estimations annoncent qu’un million 700 mille personnes se sont rassemblés dans les rues, dans les quatre coins du pays, brandissant les drapeaux nationaux et proclamant le départ du gouvernement.

Au milieu, d’une forte présence des forces de l’ordre, les activistes et les militants humanitaires espèrent que les officiers n’utiliseront pas la force contre les manifestants pacifiques, et appellent les personnes sur place à archiver la moindre infraction signalée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos