dimanche, octobre 17, 2021

Libye : Le GNA lance une opération pour cerner les groupes armées dans l’ouest du pays

Courrier arabe

Depuis la Libye, le Gouvernement d’union nationale (GNA) a signalé qu’«il se préparait, en collaboration avec plusieurs parties internationales et régionales, à lancer une opération sécuritaire pour cerner les milices armées à l’ouest du pays», au moment où des sources affirment que «les négociations, à ce sujet, avec les parties occidentales sont toujours en cours».

Le ministère de l’Intérieur du GNA avait accusé, à plusieurs reprises, « les groupes armés d’exploiter leur influence et de harceler les institutions gouvernementales», et avait affirmé «avoir l’intention de les insérer au sein de ses institutions sécuritaires pour les garder à l’œil».

Bachagha explique son plan

Le ministre de l’Intérieur du GNA, Fathi Bachagha, avait  indiqué, vendredi dernier, lors de déclarations présentées à Associated Press, que «son ministère prévoyait de lancer une opération dans l’ouest du pays, pour cerner les groupes armés et les trafiquants des êtres humains».

Il avait expliqué «avoir l’intention de résoudre le problème des milices armées, en délimitant les groupes qui doivent être désarmés et ceux qui pourront être intégrés aux institutions gouvernementaux», tout en soulignant que «certains chefs de groupes s’étaient déjà alliés aux responsables à Tripoli».

Dimanche, lors d’autres déclarations médiatiques sur le sujet, Bachagha indiqua que l’opération sera «une chasse aux serpents», sans préciser l’identité des parties qui seront chargées de la mener.

Un communiqué du ministère renforce les propos de Bachagha

Bien que les détails de l’opération n’aient pas été présentés, un communiqué diffusé, mercredi le 13 janvier, par le ministère de l’Intérieur a indiqué «qu’elle sera sous une direction nationale avec une coordination régionale et une application locale».

Le communiqué signala que «Bachagha s’était entretenu, mardi le 12 janvier, avec des responsables de la compagnie sécuritaire britannique, Rose Partners, pour discuter la possibilité de signer des partenariats de collaboration sécuritaire».

Il affirma que ««la haute chambre sécuritaire» sera annoncée le 17 janvier prochain», précisant : «Les priorités de la nouvelle chambre seront : l’exécution des missions du ministère de l’Intérieur, et permettre au ministre d’exercer son autorité, comme représentant du gouvernement».

Il ajouta : «La chambre formera des branches dans les régions qui se trouvent sous la direction du ministère de l’Intérieur, pour faciliter la communication entre toutes les composantes de ce dernier».

Les sources racontent les coulisses
al-Araby al-jadeed, que «le plan de Bachagha jouissait de la bénédiction des États-Unis», indiquant que «des responsables à l’ambassade américaine avaient organisé des rencontres avec Bachagha, pour réduire la domination des milices armées à l’ouest du pays, depuis 2019, sauf que l’offensive menée par Khalifa Haftar contre la capitale Tripoli avait entravé le lancement de l’opération».

«Bachagha attend une approbation régionale et internationale pour lancer son opération, tentant d’inviter toutes les parties à y participer», avaient-elles ajouté, en affirmant que «parmi les parties convoitées se trouvent  le Caire, Paris, Ankara, Rome et Londres».

Elles précisent : «Ces parties ont déjà donné leur feu vert au sujet de l’opération et de ses objectifs, mais sont toujours en contact avec les Libyens pour comprendre les phases et la manière de l’exécution de l’opération».

«Le GNA insiste à ce que les parties internationales participent à travers des compagnies sécuritaires liés aux affaires militaires, pour garantir le succès de l’opération et son efficacité», avaient-elles raconté.

Sur ce, il est à rappeler que les médias libyens avaient mentionné, tout au long des derniers mois, les rencontres que Bachagha avait organisées avec les responsables de compagnies sécuritaires étrangères, et qui furent à l’origine de plusieurs accords de collaboration sécuritaires, notamment avec des compagnies turques et italiennes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos