mardi, avril 20, 2021

Libye : les milices de Haftar attaquent un camp de l’armée libyenne à Ubari

L’armée libyenne a annoncé, dimanche, que la milice du général putschiste, Khalifa Haftar, a visé l’un de ses camps dans la ville d’Ubari (964 km au sud de Tripoli).

Le porte-parole de la « Salle d’opérations de Syrte et d’Al-Jofra », relevant de l’armée libyenne, Hedi Drah a déclaré à l’agence Anadolu qu’une grande force appartenant à la milice de Khalifa Haftar a attaqué le camp d’Ali Kanna. Suite à cela, des combats ont opposé les deux parties, l’obligeant à se désengager sans pour autant se retirer.

« La force de l’assaut a été commandée par le colonel Mohamed al-Hasnawi », indique la même source.

De son côté, un membre de la salle des opérations d’Ubari (affiliée à l’armée), Majdi Bouhna, a déclaré à l’agence Anadolu que « la force d’assaut venait de la ville de Sebha et s’était positionnée dans la région de Jarma.

 »Les assaillants assiègent actuellement la zone et exigent un retrait immédiat », a-t-il dit. Et de souligner qu’ils riposteront à toute éventuelle attaque.

Jusqu’à 11 h 05 (GMT), aucune déclaration n’a été publiée par les autorités libyennes à ce sujet.

Il s’agit de la première attaque du genre lancée par la milice de Haftar contre le camp  »Ali Kanna » depuis la libération de la capitale, Tripoli, en mai dernier.

La ville d’Ubari est située à proximité du champ pétrolier de Sharara, le plus grand du pays. Elle est aussi la deuxième plus grande ville du sud libyen après Sabha, et ses combattants se comptent par centaines, dont certains se battent dans la capitale Tripoli pour repousser l’agression de Haftar.

Le 28 novembre, les milices de Haftar ont démoli des habitations de civils à Ubari et kidnappé un certain nombre de jeunes (dont les chiffres n’ont pas été précisés), selon un communiqué de l’armée libyenne.

Il est à rappeler que les forces gouvernementales ont infligé de lourdes défaites aux milices de Haftar, dans le cadre de l’opération « Tempête de paix », notamment en libérant des villes de la côte ouest de la Libye à la frontière tunisienne.

Une nouvelle violation du cessez-le-feu par les milices de Haftar a eu lieu malgré les négociations sur les plans militaire et politique pour parvenir à une solution pacifique au conflit sanglant.

Depuis des années, le pays riche en pétrole est le théâtre d’un conflit armé, avec le soutien des pays arabes et occidentaux à la milice de Haftar. Ce conflit a provoqué des dégâts matériels et des pertes humaines considérables.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos