vendredi, août 14, 2020

Libye: l’ONU vise à établir un mécanisme d’enquête indépendant sur les violations

Les Nations unies ont soutenu, jeudi, le mandat du Conseil des droits de l’homme visant à établir un mécanisme d’enquête indépendant sur les violations graves commises en Libye.

C’est ce qui ressort du discours prononcé, jeudi, par l’Envoyée par intérim des Nations Unies en Libye, Stephanie Williams, lors de la 44e session du Conseil des droits de l’homme à Genève.

Pour Stephanie Williams, “le mandat du Conseil des droits de l’homme est très important en raison des graves violations quotidienne en Libye”.

De son côté, le délégué de la Libye au Conseil, Tamim Bayou, a demandé un soutien à son pays pour la mise en place d’un mécanisme d’enquête indépendant pour obtenir justice et traduire les coupables en justice pour garantir l’impunité.

Williams a également tenu à réaffirmer que lors de leur retrait du sud de Tripoli, Haftar et ces milices ont planté des mines et des engins explosifs dans des zones résidentielles faisant plusieurs morts dans les rangs des civils, dont des enfants.

La responsable de l’ONU a également signalé qu’un million de personnes en Libye ont besoin d’une aide humanitaire, dont 400 000 personnes déplacées en raison du conflit permanent.

“L’année dernière, 225 000 Libyens ont été forcés de fuir leurs maisons dans et aux environs de la capitale libyenne, outre l’interruption fréquente de l’approvisionnement en eau et en électricité”, a-t-elle ajouté.

En effet, 146 civils ont été tués et 235 autres ont été blessés des suites des combats en cours, depuis le début de l’année et jusqu’au 11 juin, selon Williams.

La responsable onusienne s’est référée au rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), révélant qu’au moins 21 attaques ont été menées contre des installations médicales, des ambulances et du personnel médical en Libye cette année.

Dans ce contexte, Williams a fait savoir que le gouvernement libyen d’entente national avait formulé une demande aux Nations unies pour assistance technique concernant les charniers découverts à Tarhouna, après sa libération de l’emprise de la milice de Haftar.

“Nous avons reçu des informations selon lesquelles, de centaines d’individus ont été portés disparus, torturés et tués alors que plusieurs familles se sont déplacées de Tarhouna ces dernières années”, a-t-elle expliqué.

Il est à rappeler que, fin mai, Williams avait indiqué que la principale priorité des Nations unies en Libye est de trouver une solution pacifique au conflit actuel dans le contexte des conclusions de la Conférence de Berlin, qui s’est tenue en janvier dernier.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

La dégradation des situations de vie dans les régions de l’est libyen menace-t-elle le...

En Libye, des médias locaux et internationals signalent que la dégradation de la situation de vie et des conditions sécuritaires, ainsi que la crise...

La Turquie pourrait rompre ses relations avec les Emirats arabes unis, selon Erdogan

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré qu’Ankara envisage de rompre ses relations diplomatiques avec les Émirats Arabes Unis (EAU) suite à...

Covid-19: les indicateurs continuent de se dégrader en France

Les indicateurs de suivi de l'épidémie de Covid-19 en France "continuent de  se dégrader", alerte jeudi la Direction générale de la Santé (DGS), avec un...

Les Emirats arabes unis et Israël annoncent un accord de normalisation complète, « historique » selon...

Les Etats-Unis, Israël et les Emirats arabes unis ont annoncé, jeudi, un accord de normalisation complète des relations entre les Emirats arabes unis et...

Soudan du Sud : 217 morts lors d’affrontements entre l’armée et des civils

L'armée du Soudan du Sud a annoncé, mercredi, que 127 personnes au moins ont été tuées lors d’affrontements entre soldats et jeunes d’une communauté...