dimanche, octobre 24, 2021

L’Indicateur de la démocratie classe la Tunisie en tête des pays arabes, l’Arabie saoudite et la Syrie en dernières positions

Courrier arabe

L’indicateur de la démocratie, récemment publié, par l’unité des renseignements économiques affiliée au groupe britannique, The Economist, a classé plusieurs pays arabes, dans la liste, plaçant la Tunisie en tête et la Syrie en bas.

L’indicateur expliqua «avoir mesuré la démocratie, durant l’année 2019, en fonction de l’engagement des gouvernements des pays envers les critères suivants», citant «l’opération électorale, la performance du gouvernement, la participation politique, la culture politique et les libertés civiles».

«En fonction des points obtenus, chaque pays obtient une des étiquettes suivantes : «Pays jouissant d’une démocratie totale», «Pays jouissant d’une démocratie partielle», «Pays à régime hybride (à tanguer entre la démocratie et la dictature) et «Pays dictateurs»», avait-il détaillé.

Etant le premier des pays arabes, la Tunisie fut classée en deuxième position, juste après Israël, parmi la catégorie du Moyen-Orient.

Le Maroc a obtenu la 3ème, suivi du Liban, de la Turquie, et de l’Algérie en 6ème place, alors que le Koweït fut le premier des pays du Golfe, en décrochant la 7ème place, devançant le Qatar qui a pris la 11ème place.

En bas de la liste, on trouve l’Arabie saoudite juste avant la Syrie, qui a marqué 0 points au niveau des libertés civiles, de la performance gouvernementale et de l’opération politique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos