mercredi, mai 25, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

L’Iran: Une coopération est possible avec la Turquie dans le domaine des industries militaires

Le président iranien, Hassan Rohani, a souligné que son pays pourrait initier une coopération dans le domaine des industries militaires avec la Turquie et fabriquer en commun un avion de chasse.

Rohani tenait ces déclarations au cours de sa participation, mardi, à une rencontre dans la capitale Téhéran pour présenter l’avion militaire « Kawthar » fabriqué en Iran.

Rohani a affirmé qu’il est possible pour l’Iran d’initier une coopération avec les deux pays, voisins et amis, le Pakistan et la Turquie, dans le domaine des industries militaires.

Il a ajouté qu’en cas de coopération de l’Iran avec la Turquie et le Pakistan, il est possible que les trois pays sont en mesure de fabriquer un avion de chasse, voire plus.

Rohani a critiqué les sanctions américaines infligées à la Turquie, affirmant la volonté de son pays à engager davantage de coopération avec les pays du voisinage.

Le président iranien a estimé que les Etats-Unis « ne sont pas crédibles » dans le monde, ajoutant que Washington sait pertinemment que le tribut à payer en cas d’agression de l’Iran sera « lourd ».

Le 1er août courant, le président américain a doublé les taxes douanières imposées aux importations américaines d’aluminium et d’acier depuis la Turquie, quelques jours après que Washington ait imposé des sanctions aux ministres turcs de la Justice et de l’Intérieur, sous prétexte de la non-libération du pasteur américain Andrew Brunson.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos