mardi, mai 17, 2022

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Poutine et Zelensky félicitent Macron pour sa réélection

Le président russe Vladimir Poutine a félicité son homologue...

« Ma Khafiya Âadham » révèle l’implication de l’Arabie saoudite dans le piratage de beIN Sports

Courrier arabe

Une épisode du programme « Ma Khafiya Âadham » diffusée dimanche sur Al-Jazeera a révélé de nouveaux détails sur le plan de piratage du groupe qatari beIN Sports par un réseau impliquant des parties saoudiennes.

Le programme a assuré que deux sociétés saoudiennes, « Selevison » et « Shammas » sont impliquées dans les opérations de piratage menées par la chaîne « beoutQ » située dans le siège d’une société de médias à Riyad.

Le programme a présenté des preuves montrant des transferts de fonds entre les deux entreprises susmentionnées et l’administration du satellite Arabsat, indiquant qu’un autre lieu pour le piratage a été préparé dans un pays arabo-africain après le renforcement de la pression sur l’Arabie saoudite.

« Ma Khafiya Âadham » a diffusé une vidéo dans laquelle apparaît le siège secret de la chaîne « beoutQ », l’équipement et le matériel de diffusion utilisés dans le piratage. La vidéo a également montré la salle de contrôle principale de la chaîne et les serveurs qui diffusent son contenu volé.

Le parquet général qatari a accusé trois employés dans le groupe beIN Sports d’espionnage au profit de l’Arabie saoudite et de l’Égypte. Le procureur général qatari a déclaré à « Ma Khafiya Âadham »: « l’un des trois accusés est parti pour l’Arabie saoudite après l’embargo, il est entré sans visa et a rencontré l’officier des renseignements Maher al-Matreb. Le principal accusé dans l’affaire d’espionnage a également fourni des informations et des documents confidentiels aux renseignements égyptiens ».

Selon le même programme, ce piratage n’a pas été mené par des hackeurs ordinaires mais il était le résultat d’un système intégré avec une couverture officielle et un soutien financier.

Rappelons qu’en juin 2017, quelques jours après la déclaration du blocus contre Qatar par l’Arabie saoudite, le Bahreïn, les Émirats arabes unis et l’Égypte, les autorités saoudiennes ont interdit toutes les chaînes de beIN Sports et ont confisqué son équipement. Simultanément, des parties saoudiennes évoquaient le lancement d’un nouveau bouquet TV de chaînes sportives.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos