Le journal Israëlien « Maariv » a révélé des détails des relations entre l’émirat d’Abu Dhabi et Israël et de leur forte coopération sécuritaire.

Le commentateur des affaires sécuritaires du journal, Yusi Milman, à déclaré que cette relation était renforcée par les intérêts communs des deux parties.

Milman a souligné, dans l’article paru samedi, qu’Abu Dhabi agissait en tant qu’émirat indépendant et non comme représentant des Émirats arabes unis, et que Tel Aviv vendait des armes logistiques à Abu Dhabi.

Il a déclaré que le conflit entre Mohammed ben Zayed et les Frères musulmans l’a poussé à se procurer le plus d’armement possible à coût de milliards de dollars, principalement des États-Unis, et c’est ainsi que s’est développée sa relation avec Israël.

Il a souligné que le groupement de l’industrie des armes et la compagnie d’armement ‘Albeit’ forment une relation très forte avec l’émirat, et que Donald Trump qui a une bonne relation avec ben Zayed, a autorisé Israël a vendre des armes israéliennes basées sur une technologie américaine à Abu dhabi.

Milman a également précisé que la société cybernétique NSO aurait vendu le programme Pegasus à Abu dhabi, un programme permettant l’espionnage des téléphones des opposants politiques, tout en sachant que l’émirat fait beaucoup d’atteintes aux droits de l’homme.

Le journal a déclaré que ces relations ont été documentées depuis 15 ans, soulignant que les institutions des renseignements et de la sécurité ont veillé à leur plus grand secret.

Le journal a mentionné que l’homme d’affaires israélien Matay Kokhafi s’est félicité à Singapour de son rôle dans le bon développement de ces relations, en rapportant qu’il a affirmé que sa société fournissait du matériel sécuritaire a l’émirat arabe pour sécuriser ses frontières et ses champs pétroliers, en plus d’offrir des consultations sécuritaires, et que la société s’est basée sur l’aide de généraux de l’armée israélienne pour établir son business à Abu dhabi.

D’un autre côté, le journal rapporte qu’Israël et les Émirats arabes unis fournissent du renfort militaire au président égyptien Abelfatah al-Sissi, en ajoutant que les forces du général libyen à la retraite Khalifa Haftar, qui s’est rebellé dernièrement, ont eu des réunions avec les services secrets israéliens.

Selon Milman, ce sont ces relations avec Abu dhabi qui ont poussé Benyamin Netanyahu à se féliciter de relations sans précédent avec les pays arabes.

Le commentateur a conclu que ce sont ces relations avec Abu dhabi qui ont permis à la droite israélienne d’appliquer ses décisions sur le plan palestinien avec le silence des pays arabes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here