samedi, décembre 5, 2020

MEE : Khashoggi a été tué à cause de ses activités

Courrier arabe

Le rédacteur en chef du site britannique «The Midde East Eye» a annoncé que le journaliste saoudien «Jamal Khashoggi» a été tué au consulat de son pays à Istanbul à cause des projets sur lesquels il travaillait, et des activités qu’il entreprenait.

«David Hearst» déclara, lors d’une réunion, tenue pendant la deuxième journée du forum «TRT World», intitulée «le meurtre de Jamal Khashoggi, est-il un reflet de la géopolitique régionale ?»,  que «Khashoggi voulait construire un institut de formation, pour lancer le New York Times en arabe».

Hearst expliqua : «La principal raison, qui poussa Khashoggi à entreprendre de tels projets, était de vouloir fournir plus d’information au monde arabe, il pensait à ses amis emprisonnés, et se voyait responsable de les aider», en insistant sur le fait que Khashoggi a été tué pour ses activités et que «le but visé par son assassinat était de faire taire l’opposition saoudienne à Washington».

Un meurtre tragique   

Le journaliste britannique exprima son chagrin suite à la perte de Khashoggi, et signala qu’il avait du mal à réaliser son absence, pour se laisser emporter par les émotions et souhaiter que «les rumeurs qui déclarèrent qu’il était en vie, et qu’il été détenu quelque part, soient vraies».

Il évoqua ensuite, les répercussions de l’affaire sur l’Arabie saoudite, notant que le meurtre de Khashoggi, avait affecté l’image du prince héritier saoudien «Mohamed ben Salmane» au niveau britannique et américain, et en indiquant «qu’il n’avait pas osé visiter ces deux pays, redoutant la réaction populaire», il signala que «même avec un tel mépris, il n’a pas changé sa politique dictature».

Dans ce contexte, rappelons que Jamal Khashoggi a été tué le 2 octobre 2018, au consulat de son pays à Istanbul, ouvrant l’une des affaires des plus traités médiatiquement au monde, et posant une énigme irrésoluble à ce jour.

Et sachant qu’après avoir constamment nié son assassinat, et une longue série d’explications paradoxales et incohérentes, fournies par Riyadh, l’Arabie saoudite a fini par avouer que Khashoggi été mort suite à un conflit avec d’autres personnes saoudiennes, annonçant l’arrestation de plusieurs d’entre eux, sans révéler leurs identités ou expliquer le rôle que chacun d’eux à jouer dans le crime.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

La Russie débute la campagne de vaccination collective contre le coronavirus

La campagne de vaccination à grande échelle contre le coronavirus a été lancée samedi dans la capitale, Moscou. Ainsi, la Russie est devenue le premier pays à lancer une...

Crise du Golfe: le Qatar salue le Koweït pour sa « médiation » et les États-Unis...

Le Qatar a déclaré, vendredi, que les intérêts régionaux demeuraient en tête des priorités, saluant la déclaration du Koweït concernant les progrès réalisés dans...

Koweït : Démarrage du vote pour les législatives

Le vote pour les législatives a démarré, samedi, au Koweït, pour choisir 50 députés, conformément aux mesures sanitaires, en raison de la propagation de la pandémie du coronavirus....

Arabie saoudite : Salmane al-Odah rongé par l’obscurité des prisons de ben Salmane

L’opposant saoudien, Abdullah al-Odah, a déclaré, jeudi, que son père, le prédicateur Salmane al-Odah, détenu depuis plus de 3 ans dans les prisons saoudiennes...

Koweït : « Discussions fructueuses » sur la réconciliation au Golfe

Le Koweït a annoncé, vendredi, avoir tenu, dernièrement, des discussions fructueuses dans le cadre des efforts relatifs à la réconciliation dans le Golfe et...