22.9 C
New York
mardi, juin 18, 2024

Buy now

spot_img

Mort du général iranien Soleimani: Trump a agi pour arrêter une guerre

Les États-Unis ont tué un haut responsable iranien, responsable de l’orchestration des opérations régionales de Téhéran « pour arrêter une guerre », et non pour en déclencher une, a déclaré vendredi le président Donald Trump.

« Ce que les États-Unis ont fait hier aurait dû être fait il y a longtemps », a déclaré Trump depuis son complexe de Floride, faisant référence à l’assassinat de Qasem Soleimani. « Beaucoup de vies auraient été sauvées », a-t-il ajouté.

Trump n’a pas répondu aux questions des journalistes après ses brèves déclarations sur l’assassinat de Soleimani.

Soleimani, chef de la force d’élite Quds du Corps des gardiens de la révolution islamique, a été tué tôt vendredi matin, lors d’une frappe aérienne américaine à l’extérieur de l’aéroport de Bagdad.

Abu Mahdi al-Mohandes, un haut commandant des Unités irakiennes du Hachd al-Chaabi a également été tué lors de la frappe américaine.

Le meurtre de Soleimani marque une escalade dramatique des tensions entre les États-Unis et l’Iran, qui ont souvent atteint des pics depuis que le président Donald Trump a choisi, en 2018, de retirer unilatéralement les États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien.

Le guide suprême iranien Ali Khamenei, qui a décerné, l’année dernière, la plus haute distinction du pays à Soleimani, a promis de « sévères représailles » en réponse à son meurtre.

Après la mort d’un entrepreneur américain, lors d’attaques à la roquette sur une base américaine en Irak, Washington a mené, dimanche, une série de frappes qui ont entraîné la mort d’au moins 25 combattants de la milice Kataib Hezbollah, soutenue par l’Iran.

Ces frappes ont été la première attaque majeure des États-Unis contre un groupe lié à l’Iran depuis le retrait des troupes d’Irak en 2011.

L’ambassade des États-Unis à Bagdad a ensuite été attaquée par une grande foule de manifestants en colère, entraînant un affrontement de deux jours entre les forces américaines et les manifestants.

Le Pentagone a accusé Soleimani d’avoir comploté l’attaque de l’ambassade et d’avoir planifié des attaques supplémentaires contre des diplomates américains et des militaires en Irak et dans la région.

SourceAgences

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce jeudi, de supprimer l'application chinoise TikTok de leurs appareils, pour des raisons de sécurité. La commission...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est écrasé dans l'ouest du pays, dans la région de Belgorod, ont annoncé, jeudi, les autorités...

France : les syndicats appellent à une « grève totale et reconductible » à partir du 7 mars

Les syndicats français appellent à une « grève totale et reconductible » à partir du 7 mars prochain, pour exprimer leur opposition au projet...

Pentagone: Un autre « ballon espion » chinois survole l’Amérique latine

Le porte-parole du Pentagone, Pat Ryder, a indiqué qu'un autre "ballon espion" chinois a survolé l'Amérique latine. "Nous avons détecté un deuxième ballon survolant l'Amérique...

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici