mardi, juillet 14, 2020

New York: Une manifestation rejetant l’ « accord du siècle » devant le siège de l’ONU

Des activistes soutenant la Cause palestinienne ont protesté, mardi devant le siège de l’Organisation des Nations Unies à New York, en protestation contre le prétendu plan américain pour la paix au Moyen-Orient, connu par « l’accord du siècle ».

Le correspondant d’Anadolu a rapporté que la manifestation a été organisée par le Centre de la communauté américano-palestinienne, dont le siège est dans l’Etat américain de New Jersey.

Il a ajouté que cette manifestation a eu lieu simultanément avec le discours du président palestinien, Mahmoud Abbas, devant le siège de l’ONU à New York.

Le membre du Centre de la communauté américano-palestinienne, Diab Mustafa, a déclaré à Anadolu que les manifestants se sont rassemblés devant le siège du Conseil de sécurité pour protester contre le prétendu plan américain pour la paix au Moyen-Orient.

Et d’ajouter que « nous jugeons que ce plan ignore les droits des Palestiniens et nous appelons la communauté internationale à soutenir le peuple palestinien et ses droits ainsi qu’à imposer le respect du droit international ».

Ont également participé à la manifestation des membres de l’Organisation juive antisioniste « Neturei Karta », qui ont scandé des slogans appelant à la liberté de la Palestine et à la fin de l’occupation israélienne.

Plus tôt dans la journée, le président palestinien, Mahmoud Abbas, a réitéré, mardi, son rejet du prétendu « Accord du siècle » américain, déclarant à ce propos : « Nous n’accepterons pas l’accord et nous ferons face à son application sur le terrain ».

« Le large rejet de cet accord est la résultante des positions unilatérales que comporte ce plan et de son incompatibilité franche avec la légalité internationale et l’Initiative de Paix arabe », a lancé Abbas.

Le 28 janvier dernier, le président américain, Donald Trump, avait annoncé le prétendu « Accord du siècle », mardi, lors d’une conférence de presse à Washington, en présence du Premier ministre israélien sortant Benyamin Netanyahu.

Le plan américain prévoit la création d’un État palestinien sous la forme d’un archipel relié par des ponts et des tunnels et de faire de la ville de Jérusalem la capitale “indivisible” d’Israël.

Les Palestiniens, la Ligue des Etats arabes, l’Organisation de la Coopération islamique, l’Union africaine, et de nombreux pays, au premier rang desquels figure la Turquie, ont rejeté ce plan qui ne « satisfait pas le minimum des droits et aspirations légitimes du peuple palestinien et est contraire aux référentiels du processus de paix ».

SourceAgences

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arrêté à l’aéroport Djerba-Zarzis, un professeur à la Sorbonne subit un mauvais traitement des...

Le maître de Conférences à l'université de la Sorbonne et l'ex-conseiller de l'ancien président de la République, Mohamed Hnid, a été arrêté, ce dimanche,...

La NOC accuse les Émirats Arabes Unis d’être le premier responsable de l’arrêt renouvelé...

La compagnie pétrolière nationale de la Libye (NOC) a dénoncé, hier dimanche, explicitement l’arrêt renouvelé de la production et la suspension des exportations de...

Covid-19: les États-Unis enregistrent prés de 700 nouveaux décès en 24 heures

Le bilan des victimes du coronavirus aux Etats Unis est passé, dimanche, à 137 418 morts, après que les autorités sanitaires du pays aient...

Yémen: les Houthis ciblent une installation pétrolière saoudienne et plusieurs aéroports

Le groupe rebelle yéménite des Houthis a déclaré dans un communiqué : "Nous avons ciblé avec précision la grande installation pétrolière de Jizan, dans...

Libye: Haftar impose des conditions pour permettre l’exploitation du pétrole

Le seigneur de guerre renégat Khalifa Haftar, chef des milices rebelles de l'est de la Libye, a déclaré, samedi, qu'il continuera à bloquer la...