samedi, avril 17, 2021

Normalisation avec Israël : Les activistes arabes appellent au boycott des produits émiratis

Courrier arabe

Alors que les gouvernements arabes s’élancent vers la course à la normalisation avec Israël, prenant les Emirats arabes unis (EAU) pour exemple, leur population en colère refuse d’accepter cette politique et la dénonce constamment.

Après plusieurs manifestations organisées pour dénoncer la «trahison», la population s’est tournée vers les réseaux sociaux, lançant des campagnes pour boycotter les produits émiratis, comme moyen pour mettre la pression à Abou Dhabi et tenter de la dissuader pour abolir son projet de normalisation avec Tel-Aviv.

«Boycotter les produits des EAU», est l’une des récentes campagnes lancées par des activistes ayant porté Abu Dhabi pour responsable de l’engagement des autres pays arabes vers la normalisation.

«Nous sommes sur la liste du trending en Égypte, en Arabie saoudite et au Qatar, nous attendons que nos frères au Sultanat d’Oman, au Bahreïn, au Koweït, et en Jordanie rejoignent cette campagne populaire internationale», avait noté le compte Twitter appelant au boycott.

De sa part, l’écrivain Mohamed Shinqiti a écrit : «Boycotter les produits émiratis est comme boycotter les produits français, pour trouver justice».

Aussi, Taj al-Ser Osman, l’activiste soudanais signale : «Prendre conscience du rôle joué par les EAU à cibler les pays arabes pour y semer le chaos est primordial. Le boycott est un devoir, en voyant les actes commis par ben Zayed sur nos terres. Je suis équerré au simple fait de voir le nom des EAU sur les produits que nous achetions».

«L’économie émiratie fait face à de grands défis, elle ne résistera pas à un boycott réel», avait écrit l’activiste saoudien, Turki Shalhoub, en affichant les données de certaines pertes encaissées par des compagnies émiraties.

Le compte « Saoudiens contre la normalisation » a publié : «Pourquoi boycotter les produits émiratis ? Car les enfants de Gaza sont, sous le blocus, passant l’hiver au froid et sous la pluie, au moment où les gouverneurs normalisateurs des EAU jouissent du confort».

Des campagnes qui s’accentuent de plus en plus

Dans ce contexte, il convient de signaler que les EAU, qui se sont attirées les foudres de la population arabe à cause de leur politique, ont subi des campagnes similaires à plusieurs reprises.

En novembre 2020, des activistes ont baptisé un tweet (boycotter les produits émiratis), à l’ombre du soutien affiché par Abou Dhabi à la France, en tentant d’étouffer la campagne lancée pour soutenir les produits français et en tentant d’inonder les marchés du Golfe de produits israéliens.

Aussi, en septembre 2020, après que les forces des EAU avaient bombardé l’armée yéménite, tuant plus de 100 soldats, les activistes au Yémen ont décidé de répondre aux violations en lançant une campagne pour boycotter les produits émiratis.

Des activistes libyens se sont rejoints à eux, dénonçant le soutien accordé par Abou Dhabi, au général libyen à la retraite, Khalifa Haftar, et le bombardement des civils libyens.

En décembre 2019, des Saoudiens avaient lancé une campagne pour boycotter les produits émiratis, protestant contre la mauvaise qualité des produits émiratis, les accusant de trafic et de contrebande, et appelant Riyad à les retirer du marché saoudien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos