mercredi, mars 3, 2021

« Nous la Turquie, respectons le choix des réfugiés qui souhaitent se rendre dans un pays tiers sûr » affirme le MAE turc

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a affirmé, au sujet du flux migratoire à destination de l’Europe, que la Turquie n’a pas vocation à retenir par la force ceux qui souhaitent partir.

Cavusoglu a animé, mardi, une conférence de presse conjointe avec son homologue britannique, Dominic Raab, au siège du ministère à Ankara, la capitale turque.

Ce dernier a rappelé que les derniers développements à Idleb sont de nature à accroitre la pression migratoire subie par la Turquie.

« Nous l’avons exprimé sur toutes les plateformes, la Turquie n’est plus en mesure d’assumer un nouveau flux migratoire », a-t-il martelé, insistant sur le fait que l’appel lancé par la Turquie à la communauté internationale pour un partage équitable du poids des réfugiés a été totalement occulté.

« Nous la Turquie, respectons le choix des réfugiés qui souhaitent se rendre dans un pays tiers sûr. La Turquie n’est pas tenue de retenir par la force ceux qui souhaitent partir », a-t-il lancé.

Ce dernier a rappelé que les pays européens ont l’obligation de prendre en compte les demandes formulées par les réfugiés et d’accorder l’asile à ceux qui sont éligibles.

« Comme elle l’a fait jusqu’à aujourd’hui, la Turquie continuera de respecter ses obligations » a-t-il assuré avant d’inviter les institutions de l’Union Européenne à « respecter les valeurs humaines et européennes communes ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos