mercredi, mai 25, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Palestine: état d’alerte à Gaza après des attentats

La bande de Gaza a été placée en état d’alerte ce mercredi 28 août. Deux explosions durant la nuit du 27 août y ont coûté la vie à trois membres des forces de sécurité du Hamas, le mouvement au pouvoir dans l’enclave. Une enquête est en cours, mais les regards se tournent vers les groupes salafistes.

Pour l’heure, les forces de sécurité se gardent de désigner un responsable. Elles disent avoir « sous la main de premières informations » sur ces deux attentats et leurs auteurs et assurent qu’elles « poursuivent leurs enquêtes ». Mais c’est bien vers les groupes les plus radicaux de l’enclave palestinienne qu’elles s’orientent.

Postes de contrôle attaqués

Depuis plusieurs années, les forces de sécurité ont installé des postes de contrôle sur les principales routes de la bande de Gaza. Ce sont deux d’entre eux qui ont été la cible de ces attaques la nuit dernière. Le mode opératoire des assaillants n’a pas été confirmé, mais plusieurs médias évoquent des attaques suicides. Le chef du bureau politique du Hamas, Ismaïl Hanyeh, estime que ces « attentats visent à saper la stabilité de la bande de Gaza » et demande le soutien de la population aux forces de l’ordre.

L’ensemble des factions palestiniennes a condamné ces attaques. Mais dans le passé, plusieurs explosions ont été imputées à des groupes salafistes. Ce fut le cas d’un attentat-suicide à la frontière entre la bande de Gaza et l’Égypte en août 2017 ainsi que celle de la voiture du chef des forces de sécurité dans l’enclave, deux mois plus tard.

SourceRFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos