jeudi, mai 26, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Palestine: l’ONU lance un appel de fonds de 348 millions de dollars

L’Organisation des Nations unies (ONU) a lancé le plan d’intervention humanitaire pour les territoires palestiniens pour l’année 2020, avec une valeur totale de 348 millions de dollars.

C’est ce qui ressort de la conférence de presse tenue par Farhan Haq, porte-parole adjoint du Secrétaire général, au siège de l’ONU à New York, mercredi.

Le plan 2020 comprend environ 199 projets, qui seront mis en œuvre par 85 organisations, dont 43 ONG nationales, 32 organisations internationales et 10 agences de l’ONU.

Le plan d’intervention humanitaire a alloué environ 76% des fonds à la Bande de Gaza, qui vit sous blocus israélien depuis 2007, selon la même source.

Le gouvernement palestinien a annoncé, dans un communiqué publié mercredi par l’agence de presse officielle (WFA), que le plan vise à fournir une assistance à 1,5 million de Palestiniens, à la fois dans la Bande de Gaza et en Cisjordanie occupée, notamment à Jérusalem-Est.

Les données de l’ONU indiquent que le taux de chômage a augmenté parmi les Palestiniens en âge de travailler à Gaza en 2019, la moitié d’entre eux étant au chômage et près de la moitié de l’ensemble de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté.

62% de l’ensemble des familles de la Bande de Gaza souffrent d’insécurité alimentaire avec une faible qualité des services de base, notamment les soins de santé et l’approvisionnement en eau.

Selon l’ONU, en Cisjordanie occupée, Jérusalem-Est comprise, les activités de colonisation et la violence qui l’accompagnent, la perte des terres et la destruction des biens, ainsi que les restrictions imposées par Israël au mouvement, entravent l’accès des Palestiniens aux services de base et aux moyens de subsistance.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos