lundi, janvier 25, 2021

«Pas de relations avec Israël, tant que l’affaire palestinienne n’est pas résolue», déclare le Qatar  

Courrier arabe

Au moment où les Emirats arabes unis (EAU) et le Bahreïn ont signé, à la Maison-Blanche,  un accord de normalisation avec Israël, le Qatar a déclaré qu’il n’engagera aucune relation avec l’Etat hébreu, «tant que l’affaire palestinienne n’était pas résolue».

L’agence américaine, Bloomberg, a rapporté selon Lolwah al-Khater, la porte-parole du ministère qatari des Affaires étrangères, que «le Qatar ne comptait pas suivre l’exemple de ses voisins au Golfe, qui ont normalisé leurs relation avec Israël», précisant qu’ «une telle question ne pourra être concevable que lorsque l’Etat hébreu ce décide à régler ses différends avec la Palestine».

«Doha ne pense pas que la normalisation soit le noyau de ce conflit, et de ce fait, il est impossible qu’elle en soit la solution», avait-elle expliqué, selon l’agence, en précisant que «le noyau du conflit était les conditions difficiles que traversaient les Palestiniens, du fait qu’ils soient des gens sans Etat, vivant sous la soumission de l’occupation».

La crise du Golfe et la médiation du Koweït

Al-Khater évoqua également la crise du Golfe et signala que «les efforts fournis par les Koweït dans le but de résoudre la situation n’avaient pas encore atteint le point de transformation».

Elle signala que «durant les deux derniers mois, des lettres et des messages furent envoyés de tous les côtés», et expliqua qu’«il est encore trop tôt de parler d’une percée concrète», tout en soulignant que «les semaines à venir pouvaient apporter du nouveau», sans évoquer plus de détails.

Rappelons dans ce contexte, qu’au moment où Doha insiste sur le dialogue inconditionnel afin de parvenir à trouver une solution à la crise du Golfe, originaire du blocus qui lui fut imposé depuis 2017, le Koweït mène des efforts pour résoudre la situation, soutenu par Washington, qui avait à plusieurs reprises signalé que «le conflit avait suffisamment duré et qu’il était temps de tourner sa page».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos