mercredi, octobre 28, 2020

Pékin : un appel à la réunification de Taïwan avec la Chine

Le ministre chinois de la Défense a lancé lundi un appel sans concession à la «réunification» de Taïwan avec la Chine, sur fond de tensions avec cette île dirigée par un gouvernement rival.

La République populaire de Chine considère Taïwan comme une de ses provinces même si le territoire insulaire, peuplé d’environ 23 millions d’habitants, est indépendant de facto depuis la fin d’une guerre civile en 1949.

Taïwan n’a cependant jamais formellement prononcé l’indépendance et Pékin menace de recourir à la force si tel était le cas.

Depuis l’arrivée de Tsai Ing-wen à la présidence taïwanaise en 2016, les relations entre les deux gouvernements sont glaciales.

«La Chine est le seul grand pays au monde à ne pas être encore parvenu à une réunification complète», a fait remarquer dans un discours le ministre chinois de la Défense, le général Wei Fenghe.

S’exprimant lors d’un forum de haut niveau sur la défense à Pékin, il a prévenu que la réunification de Taïwan avec la Chine «est quelque chose que personne et qu’aucune force ne peut arrêter».
Taïwan n’est plus reconnu que par 15 États dans le monde.
«S’engager dans le séparatisme ne peut mener qu’à une impasse», a averti M. Wei alors que le parti de la présidente de Taïwan milite traditionnellement pour l’indépendance.
Le ministre chinois de la Défense a toutefois assuré que son pays voulait promouvoir des relations pacifiques avec l’île.

Il a également réitéré que les îles contestées en mer de Chine méridionale étaient une partie «inhérente» du territoire de la Chine.

«Nous ne pouvons pas perdre un seul pouce de la terre laissée par nos ancêtres», a affirmé Wei Fenghe.

La mer de Chine méridionale est au cœur de l’un des contentieux territoriaux les plus explosifs au monde en raison des considérables échanges commerciaux dans la zone et des riches réserves pétrolières qui pourraient se trouver sous ses eaux.

Les Philippines, le Vietnam, la Malaisie, Brunei et Taïwan contestent les revendications chinoises et s’inquiètent d’un renforcement de la présence de Pékin dans cette zone.

SourceSputnik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Libye : «L’accord signé avec le Qatar ne compromet pas les autres accords», affirme le...

Le porte-parole du ministère libyen des Affaires étrangères, Mohamed Kablaoui, a affirmé, aujourd’hui mercredi, que «l’accord sécuritaire signé lundi par le Gouvernement d’union nationale...

Reporters Sans Frontières dénonce « les menaces arméniennes » envers une journaliste française

Reporters Sans Frontières (RSF) a dénoncé mardi, sur son site internet, les violentes attaques en ligne contre une journaliste de TF1 après la diffusion de son reportage...

L’Azerbaïdjan annonce un bilan d’au moins 69 morts et 322 blessés parmi les civils...

Les autorités azerbaïdjanaises ont annoncé, mercredi, que les attaques arméniennes contre leurs territoires ont fait 69 morts et 322 blessés parmi les civils. Dans un communiqué rendu public, le parquet général azerbaïdjanais...

Libye : Détails de l’accord signé entre le Qatar et le gouvernement d’union nationale (GNA)

L’accord sécuritaire signé entre le Gouvernement libyen d’union nationale (GNA) et le Qatar s’est intéressé à plusieurs domaines, notamment ceux liés à la lutte...

France: le nombre de décès dus à la Covid-19 a doublé en 24h

Alors que lundi la France avait déjà enregistré le nombre de décès journalier le plus élevé depuis avril -258 morts-, ce mardi il a...