jeudi, octobre 29, 2020

Pour avoir défendu les Emirats arabes unis, le Bahreïn se fait attaqué par la Turquie  

Courrier arabe

Lundi, le ministère de la Défense de la Turquie a attaqué le Bahreïn, après que ce dernier ait commenté les déclarations qu’Ankara avait lancées et lors desquelles elle accusa les Emirats arabes unis (EAU) de cibler les pays arabes amis de la Turquie».

Selon l’agence de presse turque, le ministère turc déclara, lors d’un communiqué, que «le Bahreïn avait gratifié les activités du gouvernement d’Abu Dhabi, les qualifiant de «constructives»», déplorant «une tentation de défense sans aucun intérêt».

«Qualifier de «constructives» les activités émiraties qui déstabilisent et qui violent les lois internationales et les normes éthiques -dont la charte des Nations unies se trouve en tête-, dans des régions comme la Syrie, la Libye, le Yémen et la Corne de l’Afrique, et exposer la position turque, qui a raison, comme offensive pour les pays arabes amis est une désolante tentation qui n’a aucun intérêt», avait noté l’agence en rapportant le communiqué.

L’agence indiqua : «Le communiqué diffusé par le ministère bahreïni au sujet des déclarations que le ministre de la Défense turc, Hulusi Akar, avait annoncé lors de sa rencontre avec al-Jazeera, le 31 juillet, ne reflétait pas la vérité», et qu’il appela l’administration des EAU et les gouvernements qui la soutiennent «à retourner à la raison», et rappela «la fraternité et l’amitié qui lient les peuples arabes et la Turquie».

«Il est impossible de défendre la paix, la stabilité et la sécurité régionale en soutenant les putschistes, mais en se tenant aux côtés de la loi et de la légitimité», ajouta l’Anadolu, selon le communiqué ministériel.

Les déclarations du Bahreïn

La Bahreïn avait noté que «les déclarations du ministre de la Défense turc étaient offensives», dénonçant «une « provocation», qui contredit les normes diplomatiques et une menace qui attaque un pays arabe ami connu pour ses positions communautaires et son rôle actif et constructif au sein de la communauté internationale».

Les déclarations de la Turquie

Lors d’un entretien qu’il avait tenu avec la chaîne al-Jazeera, le ministre de la Défense turc, Hulusi Akar a critiqué le rôle que jouent les EAU en Libye et en Syrie, promettant que son pays fera payer Abu Dhabi pour ses actes.

«Les EAU font exprès de soutenir le terrorisme ennemi de la Turquie pour nous offenser», avait-il déclaré.

Il ajouta : «Abu Dhabi est un outil politique et militaire entre les mains des autres pays», signalant qu’«Ankara saura choisir le bon moment pour répondre».

Rappelons toutefois que ses déclarations se présentent dans un temps où plusieurs rapports médiatique indiquent que «les EAU continuent, avec l’Égypte, à soutenir les milices de Haftar centrées à Syrte et à al-Jofrah, préparant à des affrontements probables avec les forces du GNA soutenues par la Turquie».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Merkel annonce un reconfinement partiel de quatre semaines en Allemagne

La chancelière allemande, Angela Merkel, a déclaré ce mercredi 28 octobre que les gouverneurs des 16 landers avaient accepté de fermer, à partir du...

Jordanie: le gouvernement déploie 45 mille agents pour sécuriser les élections législatives

Le directeur de la sûreté publique, le Général Hussein Al Hawatmeh a annoncé, mercredi, que 45 000 agents de sécurité seront déployés dans le...

Washington : Des manifestations suite à la mort d’un citoyen afro-américain

De violentes manifestations se sont déclenchées mercredi, à Washington, suite à la mort d’un Afro-Américain au terme d'une course-poursuite avec la police américaine. La chaine locale « NBC4 »...

Tunisie : “la situation épidémiologique est très dangereuse” (ministère de la Santé)

Le ministère tunisien de la Santé a annoncé, mercredi, que la situation épidémiologique dans le pays est devenue très dangereuse après la hausse spectaculaire...

Libye : 4 nouveaux cimetières trouvés à Tarhounah

En Libye, les forces de Burkan al-Ghadab (Volcan de la colère) alliées au Gouvernement d’union nationale (GNA) ont déclaré, hier mardi, avoir trouvé des...