samedi, mai 28, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Qatar : Un mariage au Yémen présenté comme étant une insurrection à Doha

Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux a déclenché une large polémique, après que certains comptes l’ont présentée comme étant une insurrection préparée à Doha, en opposition à loi électorale du pays, alors qu’elle s’agissait en fait d’un mariage au Yémen.

Sur Twitter, des comptes ont partagé la vidéo et ont baptisé le hashtag «#قطر_تنتفض» (insurrection au Qatar), prétendent que «les scènes venaient du Qatar, où des hommes armés s’étaient regroupés, à Doha, devant la cour principale, et avaient commencé à tirer le feu pour exprimer leur refus à la loi électorale du pays».

La vidéo, filmée pendent la nuit, démontre des hommes armés autour d’un bâtiment, tirant intensivement des coups de feu.

De leur part, d’autres comptes ont signalé que «la vidéo avait été publiée sur Twitter le 18 février 2020», affirmant «qu’elle présentait les célébrations d’un mariage au Yémen».

Il est à signaler que ces évolutions se présentent dans un temps où une partie de la population au Qatar avait critiqué la loi électorale.

La loi limita la participation aux élections, à ceux dont les grands-parents étaient titulaires de la nationalité qatarie, avant 1930 et avait exclu ceux qui l’ont obtenu après.

Ainsi, plusieurs ont dénoncé le fait qu’ils soient privés de leur droit aux élections, et nombreux ont été interpellés par les autorités, selon les témoignages de leurs proches, à l’image de l’avocat Hazae bin Ali al-Murri.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos