mardi, octobre 20, 2020

Rentrée scolaire / Covid-19 : un milliard d’élèves privés d’école (UNESCO)

En cette période de rentrée, les deux tiers de la population scolaire mondiale – soit un milliard d’élèves – se retrouve sans école ou en situation d’incertitude concernant leur apprentissage. Les élèves vulnérables, notamment les filles sont les plus concernés, a prévenu lundi l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Cette année, 900 millions d’élèves (sur un total d’1,5 milliard d’élèves dans le monde) du pré-primaire au secondaire auraient dû reprendre le chemin de l’école entre août et octobre. Les chiffres de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) montrent qu’à ce stade, il est prévu que la moitié d’entre eux – 433 millions dans 155 pays – y retourne, rapporte l’ONU sur son site.

Avec les 128 millions d’élèves déjà en classe dans le cadre d’une année scolaire en cours, il y aura donc 561 millions d’élèves sur les bancs de l’école au cours de cette période, soit un sur trois seulement, indique la même source.

L’UNESCO souligne, en outre, que plus de la moitié des 900 millions d’élèves qui commencent la nouvelle année scolaire devraient suivre un enseignement à distance, de façon totale ou partielle rappelant que la majorité de ces apprenants et leurs familles attendaient toujours des indications claires sur ce qui les attend à la rentrée scolaire 2020-21, à quelques semaines seulement de la date prévue.

Cette situation pose d’importants problèmes du fait des inégalités persistantes face à l’enseignement à distance, qui impacte en particulier les populations les plus vulnérables, souligne l’ONU.

« La crise de l’éducation est toujours aussi grave », a déclaré Audrey Azoulay, la Directrice générale de l’UNESCO. « Plusieurs générations se retrouvent menacées par ces fermetures d’écoles qui concernent des centaines de millions d’élèves et se poursuivent désormais depuis de longs mois. Il y a là une urgence éducative mondiale », a-t-elle alerté.

A ce jour, dans le monde entier, les élèves ont perdu en moyenne 60 jours de scolarité depuis le début des fermetures des écoles en février et mars 2020. Les risques en matière de rupture scolaire, de qualité d’apprentissage, mais aussi en matière économique et sociale d’une telle situation, sont importants. « Il est donc crucial que les autorités éducatives trouvent rapidement un moyen d’assurer le retour à l’école tout en protégeant la santé et la sécurité des élèves et du personnel scolaire », souligne l’UNESCO.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arabie saoudite : Le boycott des produits turcs adopté par les compagnies et rejeté par...

Un groupe de compagnies saoudiennes actives dans les secteurs du commerce et de l’industrie a annoncé, dimanche, le boycott des produits turcs, joignant la...

Première visite officielle d’un comité israélien au Bahreïn dénoncée sur les réseaux sociaux

Encore une fois, des Bahreïniens et des Arabes ont dénoncé l’accord de normalisation que Manama avait conclu avec Tel-Aviv, félicitant les manifestations que des...

Le ministre de la Tolérance émirati accusé de viol, par une femme britannique

Une femme britannique a accusé le cheikh Nahyan bin Mubarak Al Nahyan de l’avoir agressée sexuellement alors qu’elle travaillait au lancement du festival littéraire Hay...

Le Congrès américain à Al-Sissi : la question des droits de l’homme est une...

Dans une lettre adressée à Abdelfattah Al-Sissi dont le Washington Post a eu une copie, 56 membres du Congrès américain ont souligné l'importance de la question...

L’Azerbaïdjan libère 13 villages de la province de Jabrail

L'Azerbaïdjan a libéré 13 villages de la province de Jabrail, de l'occupation arménienne. L'annonce a été faite par le Président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, lundi sur Twitter. Il a précisé...