mercredi, avril 21, 2021

Sommet du Golfe : Les déclarations des chefs d’Etats et les positions des pays  

Courrier arabe

Il semblerait que le sommet du Conseil coopératif des Etats du Golfe (CCG) organisé aujourd’hui à al-Ula, en Arabie saoudite, ait fait l’unanimité des chefs arabes.

Tous les participants ont signé le communiqué final du sommet, approuvant ses clauses, et reflétant leur satisfaction et leur soulagement.

Les Emirats arabes unis parlent de collaboration

Mohammed ben Rachid Al Maktoum, le vice-président, Premier ministre et ministre de la Défense des Émirats arabes unis (EAU) a signalé que «le sommet d’al-Ula visait à unifier les lignes et à renforcer la fraternité des pays du Golfe», félicitant l’intervention de l’Arabie saoudite.

Il indiqua : «Les variations qui nous entourent exigent une collaboration sérieuse entre les pays du Golfe», appelant à un travail commun et concret.

L’Égypte monte dans le train

De sa part, le ministère égyptien des Affaires étrangères a indiqué : «L’Égypte a signé le communiqué final du sommet d’al-Ula», affirmant que «le Caire appréciait les efforts déployés pour arranger une réconciliation avec le Qatar».

Le Koweït se félicite

À l’origine de ce sommet, grâce à sa médiation laborieuse, le Koweït a félicité le sommet.

L’agence de presse du Koweït (KUNA) signala que l’émir du pays, le cheikh Nawaf al-Ahmad al-Jaber al-Sabah, estima que «le communiqué d’al-Ula renforçait l’unité des pays du Golfe et l’unité arabe».

Elle signala que «l’émir du pays avait quitté l’Arabie saoudite en retour vers le Koweït, après avoir participé au sommet et signé le communiqué final d’al-Ula».

Le Bahreïn semble soulagé

De son côté, le roi du Bahreïn, le cheikh Hamad ben Issa al-Khalifa, a souligné : «Les efforts fournis par le roi Salmane et son prince héritier ont réduit les difficultés et ont permis au sommet de réussir».

Il a félicité le roi Salmane d’Arabie saoudite pour le succès du sommet d’al-Ula et espéra que «la collaboration entre les pays du Golfe se développe de plus en plus».

La ligue des Etats arabes

Aussi, Ahmed Abou al-Gheit, le secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, a indiqué : «Tout mouvement efficace pouvant mener à arranger la situation entre les pays arabes renforce la force de la Ligue des Etats arabes», tout en félicitant le sommet d’al-Ula et « ses résultats fructueux».

Il est à noter que plusieurs pays avaient félicité l’ouverture des frontières entre l’Arabie saoudite et le Qatar, et se sont réjouis à la signature du communiqué d’al-Ula, comme le Liban, la Somalie, le Soudan, Djibouti, l’autorité palestinienne, la Jordanie et le Yémen,  qui furent les premiers à s’être exprimés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos