lundi, juillet 4, 2022

Soudan : Deux morts lors des manifestations de dimanche

Le Comité central des médecins du Soudan (CCMS), une organisation non gouvernementale, a annoncé la mort de deux personnes lors des manifestations de dimanche appelant à un « régime civil et démocratique ».

Le même comité a indiqué dans deux communiqués distincts que la première victime est décédée des suites d’un « violent traumatisme crânien » survenu lors des manifestations organisées dans la capitale Khartoum, tandis que la seconde est décédée à Omdurman, à l’ouest de la capitale, après avoir été atteinte d’une balle en pleine poitrine. Selon le CCMS, les « autorités putschistes » (une expression utilisée par les opposants) seraient à l’origine de ces décès.

Cela porte à 56 le nombre de morts depuis les événements du 25 octobre dernier, dont 14 ont péri depuis la signature de l’accord politique du 21 novembre entre le commandant de l’armée Abdelfattah Al-Burhan et le Premier ministre Abdallah Hamdok, précise le communiqué du CCMS.

Selon le correspondant de l’Agence Anadolu et des témoins oculaires, les forces de sécurité soudanaises ont fait usage de grenades lacrymogènes, dimanche, pour disperser des manifestants qui se dirigeaient vers le palais présidentiel à Khartoum.

L’Association des professionnels soudanais (chef de file du mouvement de protestation dans le pays), de concert avec les « comités de résistance » avaient appelé, samedi, à manifester le lendemain sous le slogan « Fidélité aux martyrs », afin de dénoncer l’accord politique signé entre le président du Conseil de souveraineté, Abdelfattah Al-Burhan, et le Premier ministre Abdallah Hamdok, ainsi que pour exiger l’instauration d’un gouvernement civil.

Le Soudan est depuis le 25 octobre dernier le théâtre de manifestations protestant contre les mesures d’exception prises par Al-Burhan, notamment l’imposition de l’état d’urgence, la dissolution du Conseil de souveraineté et du Conseil des ministres de transition, la destitution du Premier ministre Abdallah Hamdok et l’arrestation de responsables et d’hommes politiques.

Bien qu’Al-Burhan et Hamdok aient signé un accord politique, le 21 novembre, prévoyant le retour de ce dernier à son poste, la formation d’un gouvernement de compétences et la libération des détenus politiques, les forces politiques ont considéré cet accord comme une « tentative de légitimation du coup d’État » et se sont engagées à poursuivre les protestations jusqu’à l’instauration d’un « gouvernement entièrement civil » pendant la période de transition.

SourceAgences

Dernières infos

Bloomberg : «Doha organisera bientôt de nouvelles discussions sur l’accord nucléaire»

L’agence américaine, Bloomberg, a signalé ce jeudi qu’«il était...

Des officiers israéliens étaient présents aux manœuvres militaires organisées au Maroc  

La chaîne israélienne Kan a indiqué que «des officiers...

Tunisie : Sadok Belaïd désavoue le projet de Constitution de Saïed

L'ancien doyen de la faculté de droit de Tunis,...

Iran : plusieurs séismes font 5 morts et 84 blessés dans le sud du pays (Lead)

Les autorités iraniennes ont annoncé qu'au moins 5 personnes...

À ne pas rater

Le premier vol de la compagnie Emirates Airlines atterrit à Tel Aviv

Le premier vol de la compagnie aérienne émiratie "Emirates...

Indice de la paix mondiale 2022 : Le Qatar premier des pays arabes

Le Qatar a décroché la première place parmi les...

Tunisie: le Président rencontre le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères

Le président de la République tunisienne Kaïs Saïed a...

Les Émirats arabes unis affirment leur soutien à la Tunisie

Le président tunisien Kaïs Saïed a effectué, mercredi, un...

Washington exprime son inquiétude après la mort de manifestants au Soudan

L'ambassade des États-Unis au Soudan a exprimé, jeudi, sa préoccupation après le décès de protestataires parmi les civils au Soudan, en marge de leur...

Comité central des médecins soudanais: « le bilan des manifestations s’alourdit à cinq morts »

Le bilan des victimes des manifestations au Soudan s’est alourdi à cinq morts, a déploré jeudi, le comité central des médecins soudanais. "Cela porte le...

Soudan: un mort dans de nouvelles manifestations contre le régime militaire

Un manifestant a été tué, jeudi, dans de nouvelles mobilisations contre le régime militaire dans la capitale soudanaise Khartoum, a annoncé le comité central...

Le principal bloc politique civil soudanais rejette les appels au dialogue

Les Forces de la liberté et du changement (FLC), principal bloc politique civil au Soudan, ont dit lundi refuser de dialoguer avec les militaires...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here