mercredi, octobre 28, 2020

Syrie: 12 civils tués et des dizaines de blessés lors de raids du régime et de son allié russe dans le nord

Douze civils ont été tués, mardi, dans un raid mené par le Régime et son alliée la Russie contre les quartiers de résidence dans la zone de désescalade, dans le nord de la Syrie.

Des sources locales ont indiqué au correspondant d’Anadolu que les civils tués dans la ville d’Idleb et la localité de Bench ainsi que le village de Adouan relevant de Sahl al-Rouj dans la province d’Idleb (ouest).

Les sources ont ajouté que des dizaines de personnes ont été blessées à la suite du raid qui a visé les zones précitées, et qu’elles ont été transférées à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires.

De leur côté, des sources à la Défense civile (Casques blancs) ont déclaré à Anadolu que 9 civils dont 4 enfants ont été tués à Idleb, tandis que deux autres civils ont été tués dans un raid mené sur le village d’Adouane.

Une source de l’Observatoire du contrôle du trafic aérien, relevant de l’opposition syrienne, a indiqué qu’un civil a été tué dans le raid qui a visé la localité de Bench.

En mai 2017, la Turquie, la Russie et l’Iran ont annoncé qu’ils étaient parvenus à un accord pour «instaurer des zones de désescalade » à Idleb, dans les régions de Lattaquié, Hama et Alep, dans la campagne nord du gouvernorat de Homs, et de la Ghouta orientale dans les zones rurales de Damas, en plus de Quneitra et Daraa dans le sud du pays, dans le cadre des réunions d’Astana.

Mais le régime et les terroristes soutenus par l’Iran et avec le soutien aérien de la Russie ont lancé une attaque sur ces zones et en ont pris le contrôle, en violation du cessez-le-feu.

Ils ont ensuite intensifié l’attaque contre Idleb, la dernière « zone de désescalade ».

Ces attaques ont tué plus de 1800 civils et déplacé presque 1.942.000 autres depuis la signature du protocole d’accord de Sotchi entre la Russie et la Turquie, le 17 septembre 2018, sur la réduction de l’escalade à Idleb.

À la suite des bombardements et des attaques violentes, le régime a depuis pris le contrôle de grandes villes, notamment Kafr Nabudah, Khan Sheikhoun, Maarat al-Numan, Saraqeb et de vastes zones au sud-est d’Idleb, ainsi que sur le nord et l’est de la campagne de Hama et sur le sud et l’ouest de la campagne d’Alep.

La Turquie continue de mettre en œuvre l’opération militaire « Opération Bouclier du Printemps » contre les forces du régime syrien à Idleb, en riposte à son agression contre les forces turques, le 27 février, qui a fait 34 martyrs dans les rangs des soldats turcs.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Merkel annonce un reconfinement partiel de quatre semaines en Allemagne

La chancelière allemande, Angela Merkel, a déclaré ce mercredi 28 octobre que les gouverneurs des 16 landers avaient accepté de fermer, à partir du...

Jordanie: le gouvernement déploie 45 mille agents pour sécuriser les élections législatives

Le directeur de la sûreté publique, le Général Hussein Al Hawatmeh a annoncé, mercredi, que 45 000 agents de sécurité seront déployés dans le...

Washington : Des manifestations suite à la mort d’un citoyen afro-américain

De violentes manifestations se sont déclenchées mercredi, à Washington, suite à la mort d’un Afro-Américain au terme d'une course-poursuite avec la police américaine. La chaine locale « NBC4 »...

Tunisie : “la situation épidémiologique est très dangereuse” (ministère de la Santé)

Le ministère tunisien de la Santé a annoncé, mercredi, que la situation épidémiologique dans le pays est devenue très dangereuse après la hausse spectaculaire...

Libye : 4 nouveaux cimetières trouvés à Tarhounah

En Libye, les forces de Burkan al-Ghadab (Volcan de la colère) alliées au Gouvernement d’union nationale (GNA) ont déclaré, hier mardi, avoir trouvé des...