mercredi, octobre 28, 2020

Syrie : échec de la deuxième session des travaux de la Commission constitutionnelle à Genève

Les différentes délégations syriennes représentant, le Régime, l’opposition et la société civile ne sont pas parvenues, vendredi, à un accord sur l’ordre du jour des réunions du Comité constitutionnel restreint. Un échec qui a empêché sa tenue lors de la dernière journée de la deuxième session des travaux de la Commission constitutionnelle syrienne élargie à Genève.

La délégation du Régime syrien a quitté le siège de l’ONU à Genève suivie des autres délégations sans confirmer la date de la tenue de la troisième session initialement prévue le 16 décembre.

La délégation de l’opposition syrienne a présenté 5 propositions pour l’ordre du jour des réunions du Comité restreint alors que celle du Régime n’en a présenté que 2. Le Régime syrien a également proposé la tenue des réunions du Comité restreint sans ordre du jour qui sera mis au point lors des réunions. Une proposition rejetée par la délégation de l’opposition.

L’émissaire onusien pour la Syrie, Geir Pedersen a affirmé dans une déclaration aux médias : « Nous avons clôturé la deuxième session des réunions de la Commission constitutionnelle, il n’a pas été possible de tenir celles du Comité restreint car il n’y a pas eu d’accord sur l’ordre du jour ».

Il a ajouté : « Les deux présidents des délégations du Régime et de l’opposition m’ont expliqué leurs positions. Le règlement interne de la Commission impose, toutefois, que les deux président doivent œuvrer pour aboutir à un accord, c’est ce qui n’a pas été possible ».

« Les débats sur l’ordre du jour des réunions n’est pas une question exemplaire, les divergences sur des questions semblables sont inévitables. Plusieurs débats ont eu lieu avec la participation des deux présidents, ils ont procédé à des discussions professionnelles et sérieuses. Nous essayons de rapprocher les différents points de vue », a-t-il indiqué.

Pedersen a également affirmé qu’il a appelé les présidents des différentes délégations à poursuivre, séparément, leurs efforts pour parvenir à un accord concernant la date définitive de la tenue de la prochaine session des travaux de la Commission constitutionnelle élargie.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Libye : Détails de l’accord signé entre le Qatar et le gouvernement d’union nationale (GNA)

L’accord sécuritaire signé entre le Gouvernement libyen d’union nationale (GNA) et le Qatar s’est intéressé à plusieurs domaines, notamment ceux liés à la lutte...

France: le nombre de décès dus à la Covid-19 a doublé en 24h

Alors que lundi la France avait déjà enregistré le nombre de décès journalier le plus élevé depuis avril -258 morts-, ce mardi il a...

L’Iran renforce sa défense aérienne à la frontière avec l’Azerbaïdjan et l’Arménie

L'armée iranienne a annoncé mardi le renforcement des unités des Forces aériennes dans le nord-ouest du pays, suite à l'escalade des tensions dans la région du Haut-Karabakh, en Azerbaïdjan. Selon le commandant général de la défense...

Accord de normalisation : Des négociations entre Israël et 5 pays arabes à l’issue...

Le ministre israélien des Renseignements, Eli Cohen, a déclaré que des négociations entre Tel Aviv et 5 pays arabes seront intensifiées en vue de normaliser les relations. C'est ce qui...

Le Qatar et le gouvernement libyen signent un accord sécuritaire, dénoncé par les milices...

Le Qatar et le Gouvernement d’union nationale libyen (GNA) ont signé lundi, un accord sécuritaire, au moment où les milices de Khalifa Haftar dénoncent «des...