dimanche, mai 9, 2021

Syrie: Un avion russe a disparu des radars au-dessus de la mer Méditerranée

Un avion russe avec 14 militaires à bord a disparu des radars lundi 17 septembre au soir au-dessus de la mer Méditerranée alors que la Syrie était frappée par des missiles israéliens et français, a annoncé mardi le ministère russe de la Défense.
Le ministère russe de la Défense a annoncé mardi 18 septembre que l’un de ses avions militaires avec 14 personnes à bord avait disparu des écrans radar au-dessus de la Méditerranée, alors que les forces israéliennes et françaises menaient des frappes aériennes contre des objectifs en Syrie.
Le sort des 14 personnes à bord de l’avion manquant est inconnu. Une opération de sauvetage a été organisée à partir de la base de Hmeimim, a indiqué le ministère.
La télévision d’État syrienne a diffusé des images montrant pendant plusieurs minutes de petites explosions lumineuses dans les airs, tandis que l’agence de presse officielle Sana évoquait une « agression contre Lattaquié visant l’Institut des industries techniques », sans préciser l’origine de l’attaque.
À Moscou, le ministère russe de la Défense a déclaré que l’avion retournait à la base aérienne russe de Hmeimim, située dans la province syrienne de Lattaquié quand il a disparu des écrans radar vers 23h, heure de Moscou (20h GMT). L’avion se trouvait au-dessus de la mer Méditerranée à environ 35 km des côtes syriennes, a indiqué le ministère de la Défense, selon l’agence de presse russe TASS.
L’armée française dément toute implication
« La trace de l’Il-20 sur les radars de contrôle aérien a disparu lors d’une attaque par quatre avions israéliens F-16 sur des installations syriennes dans la province de Lattaquié », a indiqué le ministère selon TASS. Interrogé, un porte-parole militaire israélien a déclaré : « Nous ne faisons pas de commentaire sur des informations étrangères. »
Le ministère russe de la Défense a également affirmé que des missiles ont été tirés par la frégate française « L’Auvergne », qui croisait dans les parages au même moment. « Les armées françaises démentent tout implication dans cette attaque », a réagi à Paris un porte-parole de l’armée française.
À Washington, un porte-parole du Pentagone a déclaré de son côté : « les missiles n’ont pas été tirés par l’armée américaine et nous n’avons rien d’autre [à dire] pour le moment ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos