samedi, janvier 16, 2021

The Times: Les amis de Khashoggi subissent les représailles des autorités saoudiennes

Courrier arabe

Le magazine américain «The Times» a déclaré que l’Agence Centrale du Renseignement (CIA), ainsi que des services de sécurité étrangers avait prévenu les amis du journaliste saoudien Jamal Khashoggi qu’ils risquaient ainsi que leurs proches, d’être en danger.

The Times note que trois activistes ont été avertis par la CIA: l’activiste palestinien Iyad al-Bagdadi, qui réside actuellement au Norvège, l’opposant saoudien Omar ben Abdelaziz, qui réside au Canada, en plus d’une troisième personne qui réside aux États-Unis et qui a tenue à rester anonyme.

Le magazine ajoute qu’on leur avait demandé d’éviter le déplacement ou le transfert de leurs proches, vers les pays européens et asiatiques, où l’Arabie saoudite pourrait jouir d’une autorité spéciale.

L’activiste Iyad Al-Bagdadi avait, précédemment, déclaré au Times, qu’on lui avait demandé « d’être prudent et de sécuriser ses appareils pour éviter tout risque de piratage électronique ».

Il avait expliqué que les trois activistes travaillaient avec le journaliste pendant la période où il a été assassiné, et se focalisaient de près sur « des projets médiatiques et humanitaires, politiquement sensibles ».

Dans le cadre de la grande compagne lancée par l’Arabie saoudite à travers le monde, contre les opposants au roi et au régime saoudien, les trois activistes avait affirmé qu’ils étaient ciblés pour avoir critiqué le prince héritier Mohamed Ben Salmane, et de l’avoir accusé du meurtre de Khashoggi.

En rappel, Jamal Khashoggi a été assassiné au consulat de son pays à Istanbul, et à ce jour, les autorités saoudiennes peinent à trouver une version crédible pour pouvoir classer l’affaire, dont les accusations culpabilisent de près le prince héritier Mohamed Ben Salmane.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos