mercredi, décembre 2, 2020

Trump: les États-Unis ont besoin de l’argent de l’Arabie saoudite

Courrier arabe

Lors d’un entretien avec NBC News, Trump a déclaré que les États-Unis ont besoin de l’argent de l’Arabie saoudite, et qu’il n’est nul besoin de poursuivre l’enquête dans l’affaire du meurtre de Khashoggi commis à l’intérieur du consulat saoudien à Istanbul le 2 octobre passé.

Cette déclaration intervient quelques jours après un rapport réalisé par l’enquêtrice spéciale des Nations Unis, Agnès Callamard, affirmant qu’il existe des preuves crédibles autour de l’implication de responsables saoudiens haut placés dont le prince héritier Mohammed Ben Salmane dans le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Trump a indiqué: « l’Arabie saoudite achète des quantités énormes d’équipements militaires américains pour un coût de 150 milliards de dollars ». Le journaliste lui a demandé: « cela pourrait-il vous laisser tolérer certains de leurs acte immoraux? », il a répondu: « non, je n’aime pas les actes immoraux de quiconque ».

À une question sur la demande de l’ONU adressé au FBI d’enquêter sur ce meurtre, le président américain a affirmé: « je pense que beaucoup d’enquêtes ont été menées, j’ai lu beaucoup de rapports différents ». Trump a ajouté qu’il n’est pas aussi idiot pour boycotter les saoudiens et les laisser s’armer auprès de la Russie et de la Chine ».

Le journal américain « TheWashington Post » a rappelé que Trump avait pourtant menacé l’Arabie saoudite deux semaines après l’assassinat de Khashoggi de « conséquences sévères » s’il s’avérait qu’elle était responsable de ce crime.

Huit mois plus tard, relève le journal, cette menace a été mise de côté par Trump comme une autre fanfaronnade qu’il aurait oublié ou qu’il n’aurait jamais pensé. « Au lieu de la mettre en exécution, Trump est devenu un fervent défenseur de cette cour royale qui a envoyé une équipe de tueurs pour assassiner Jamal Khashoggi », ajoute le journal.

Notons que le président américain a rappelé à maintes reprises lors de ses discours la protection que les États-Unis assurent à Riyad. Sans cette protection, a-t-il souligné, le régime saoudien se serait écroulé rapidement. En conséquence, Trump déclare à chaque fois que les autorités saoudiennes doivent payer au prix fort cette protection.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Vol historique israélien à destination de Dubaï via le trafic aérien saoudien

Le premier vol cargo de la compagnie aérienne israélienne a décollé, mardi, à destination des Émirats arabes unis (ÉAU) via le trafic aérien saoudien. L’avion...

Le Qatar renouvelle son soutien à un Etat Palestinien avec Jérusalem pour capitale

Mardi, le ministre des Affaires étrangères du Qatar, Mohammed bin Abderrahmane Al Thani, a renouvelé le soutien de son pays aux Palestiniens et a...

Quatre morts dont un bébé, tués par un « conducteur fou » en Allemagne

Une voiture a percuté mardi des passants dans une zone piétonne à Trèves, en Allemagne, faisant quatre morts et une quinzaine de blessés. Le...

Maroc : le quatrième tour du dialogue libyen entame sa deuxième journée

Le quatrième tour du dialogue libyen entame ce mardi sa deuxième journée dans la ville marocaine de Tanger. Les discussions à l'ordre du jour...

Tunisie : Les médecins généralistes en grève en pleine pandémie

Des centaines de médecins généralistes des secteurs public et privé entament une grève de quatre jours à partir du 1er décembre 2020 et ce...