lundi, octobre 26, 2020

Trump remplace le patron du renseignement américain après un briefing concernant la Russie

Donald Trump continue de se venger contre ceux dans son administration qui ne suivent pas sa ligne. Le président américain vient d’annoncer le remplacement du directeur par intérim du renseignement américain, Joe Maguire. Selon des médias américains, Trump était furieux contre lui parce que ses services ont fait état devant des élus d’une ingérence russe dans la campagne électorale pour la présidentielle de 2020.

Trump furieux de la présence d’Adam Schiff

D’après ces sources, le président a laissé exploser sa colère contre Joe Maguire lorsqu’il a été mis au courant d’un briefing datant du 13 février devant la commission du renseignement de la Chambre des représentants. Il n’est cependant pas clair dans l’immédiat si Donald Trump s’est opposé à une partie en particulier de ce briefing, au cours duquel une conseillère de Joe Maguire, Shelby Pierson, aurait dit aux élus que la Russie était de nouveau en train d’interférer dans les élections américaines pour promouvoir la candidature de l’actuel locataire de la Maison-Blanche.

Mais selon le New York Times, le président a particulièrement été courroucé par la présence d’Adam Schiff, le démocrate qui a dirigé l’enquête parlementaire suite à laquelle le milliardaire républicain a été mis en accusation pour abus de pouvoir et entrave au travail du Congrès.

L’ambassadeur en Allemagne prend la succession

Joe Maguire était pourtant l’un des favoris pour devenir directeur permanent du renseignement mais, selon le Washington Post, Trump se serait retourné contre lui lorsqu’il a été informé de ce briefing classé top secret. Le président s’en est alors pris au directeur par intérim lors d’une rencontre dans le Bureau ovale la semaine dernière, en le fustigeant pour le « manque de loyauté » de son personnel. Le président a alors annoncé mercredi qu’il remplaçait Joe Maguire par Richard Grenell, l’actuel ambassadeur des Etats-Unis en Allemagne. Agé de 53 ans, ce fidèle soutien du président avait fâché de nombreux responsables allemands par ses prises de position peu diplomatiques.

Depuis qu’il a été acquitté par le Sénat, dominé par les républicains, lors de son procès en destitution, Donald Trump a limogé plusieurs personnes, notamment au département de la Justice, au Conseil de sécurité nationale ou au Pentagone, les jugeant déloyales. Parmi elles figurent le lieutenant-colonel Alex Vindman et l’ambassadeur auprès de l’Union européenne Gordon Sondland, deux témoins-clés lors de l’enquête en destitution, et John Rood, le numéro 3 du Pentagone.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

La coalition annonce la destruction de deux drones houthis

La Coalition arabe a annoncé l'interception et la destruction de deux drones houthis, dont un appareil dans l'espace aérien yéménite. C'est ce qu'a affirmé le porte-parole de...

Covid-19 : Plus de 52 mille nouveaux cas de contamination en 24 heures en...

L’agence Santé publique France a fait état dimanche d’un record de 52.000 nouvelles contaminations dues au coronavirus en 24 heures, soit près de 6.600...

Des milliers d’Irakiens dans la rue pour le 1er anniversaire des manifestations populaires

Des milliers d'Irakiens ont défilé dans la capitale, Bagdad, et dans les gouvernorats du centre et du sud du pays, pour participer aux manifestations auxquelles des militants ont...

Le Qatar et la Russie discutent des évolutions en Syrie et en Libye

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a discuté, hier dimanche, avec le ministre qatari des Affaires étrangères, le vice-premier ministre du pays,...

«L’Arabie saoudite pourrait bientôt annoncer la normalisation avec Israël», déclare le directeur du Mossad

Le directeur du Mossad israélien, Yossi Cohen, a déclaré «qu’un accord de normalisation avec l’Arabie saoudite sera prochainement annoncé», tout en signalant que «d’importantes...