vendredi, octobre 30, 2020

Turquie: la mosquée Ayasofya relève des droits souverains du pays, selon Erdogan

« L’usage de la mosquée Ayasofya relève des droits souverains de la Turquie », a déclaré le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan.

Le chef de l’État s’est adressé au peuple, vendredi, après la réouverture de la mosquée Ayasofya (Sainte-Sophie) à Istanbul, au culte, suite au verdict du Conseil d’État, plus tôt dans la journée.

« Nous respectons les réactions internationales, toutefois, l’usage de la mosquée Ayasofya relève des droits souverains de la Turquie, a affirmé le Président. Tout comportement qui ira au delà des limites de l’expression d’opinion sera considéré comme une violation de notre indépendance. »

Erdogan a expliqué qu’ « exiger que le Vatican soit fermé au culte et transformé en musée et insister que Ayasofya demeure un musée, sont un raisonnement similaire ».

« J’appelle tout le monde à respecter les décisions prises par les organes judiciaire et exécutif de notre pays, sur Ayasofya », a-t-il souligné.

Le Président s’est également félicité de la situation en Turquie : « La Turquie compte 435 églises et synagogues. C’est le reflet de notre mentalité qui considère la diversité comme une richesse. »

Pour Erdogan, « la résurrection d’Ayasofya est le présage de la libération de la mosquée Al-Aqsa ».

« N’étant plus un musée, l’entrée payante à la mosquée Ayasofya sera également annulée, a précisé le chef de l’État. La pratique de la prière à la mosquée Ayasofya aura lieu pour la première fois, avec la prière de vendredi, le 24 juillet. »

Erdogan a conclu que la mosquée Ayasofya sera « rouverte au culte tout en préservant son statut de patrimoine commun de l’Humanité. »

Depuis plusieurs décennies, le statut de Sainte-Sophie, Ayasofya en turc, faisait polémique au sein de la société turque, entre les partisans du retour au statut de mosquée et les partisans du statuquo en faveur du statut de musée.

Le Conseil d’État turc confirme le statut de mosquée de Sainte-Sophie, et souligne le fait que celui-ci ne peut être modifié.

Il spécifie que l’édifice est la propriété de la Fondation Fatih Sultan Mehmet, et qu’elle est au service du public en tant que mosquée.

Le Conseil d’État explique qu’à la lumière de l’acte de propriété de la Fondation propriétaire des lieux, la mosquée Sainte-Sophie « ne peut être utilisée, du point de vue juridique, dans un autre usage » et qu’aucun obstacle ne peut être dressé devant sa fonction de mosquée.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

BBC : «Des citoyens ouïghours déportés de force depuis l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis...

La chaîne britannique, BBC, a diffusé un reportage indiquant que «les autorités d’Arabie saoudite, des Emirats arabes unis (EAU) et de l’Égypte avaient déporté...

Égypte : un prisonnier politique décède en prison suite d’une négligence médicale

Le prisonnier politique égyptien, Kamal Habib Marzouq est décédé, mercredi, en prison de la Nouvelle-Vallée des suites d’une négligence médicale. L’information a été publiée, jeudi, par la Fondation...

Sénégal : au moins 140 migrants morts lors du naufrage le plus meurtrier de...

« Selon des sources médiatiques, les marines sénégalaise et espagnole, ainsi que des pêcheurs qui se trouvaient à proximité, ont sauvé 59 personnes et...

Covid-19 : 47636 nouveaux cas diagnostiqués en France

La France a enregistré 47.637 contaminations supplémentaires par le nouveau coronavirus en 24 heures, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires, qui ont aussi fait...

France: le gouvernement dévoile les modalités du reconfinement

Lors d'une conférence de presse, le gouvernement français a détaillé les mesures de reconfinement qui entre en vigueur ce vendredi 30 octobre. Reconfinement en Martinique Dans...