La 140ème Assemblée de l’Union Inter-Parlementaire (UIP) tenue à Doha depuis le 6 avril a organisé, hier, sa cérémonie de clôture, lors de laquelle le Président du Conseil consultatif  (Shura) du Qatar s’est exprimé.

Dans son discours, Ahmed Ben Abdalla Al-Mahmoud, a déclaré que son pays avait dépassé l’embargo imposé par l’Arabie saoudite, le Bahreïn, les Émirats Arabes Unis et l’Égypte et que le Qatar gardait toujours la tête haute. Il a ajouté que les conséquences humanitaires du blocus étaient pour le moment la seule préoccupation du pays.

« Lors de nos réunions avec les Présidents des Parlements, ils nous avaient confirmé leurs objection absolue à cet embargo arbitraire qui ne peut prendre suite. », a-t-il dit, toute en incitant le peuple qatari à s’unir et à rester solidaire pour dépasser cette période difficile.

La 140ème Assemblée de l’UIP avec la participation de plus de 80 Présidents de Parlement, 40 vice-présidents et 2200 parlementaires qui étaient venus représenter environ 46 mille parlementaires dans le monde à toute fois été boycottée par les quatre pays arabes à l’origine du blocus.

En rappel, le 6 juin 2017, l’embargo aérien, terrestre et naval total était imposé sur Doha, pour cause de divergences géopolitiques avec Riyad, Le Caire, Manama et Abu-Dhabi. Une crise d’une ampleur sans équivoque au monde.

Un blocus qui n’a pu ni imposer des exigences au Qatar ni le placer en position de faiblesse, après que tous les prétextes, de sa mise en place, ce sont révélés, avec le temps, indignes et erronés.

Aujourd’hui, le Qatar semble, selon des observateurs « tenir tête et aller de l’avant », mais si la crise persiste et le blocus continu, de graves conséquences humanitaires risquent de heurter le pays et nuire aux progrès qu’il se force de faire.

1 COMMENTAIRE

  1. Ils disent que le Qatar entreprend des relations avec l’Iran et la Turquie pour alimenter le terroriste . Avec le malade de Haftar ils font quoi eux !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here