samedi, octobre 24, 2020

Un ancien ambassadeur saoudien aux États-Unis est accusé d’être informé à l’avance des attentats du 11 septembre

Courrier arabe

Le site américain « Florida Bulldog » a levé le voile sur certains détails de la rencontre secrète ayant réuni la commission du 11 septembre avec l’ancien ambassadeur saoudien à Washington le prince Bandar Ben Soltane.

Les deux écrivains de l’article, Anthony Summers et Robin Swan, ont indiqué que le prince Bandar avait déclaré: « les Saoudiens ont choisi de ne pas accepter les extrémistes parmi eux, mais il n’y a aucune raison de croire que leur mode de vie peut faire du mal à qui que ce soit ».

Les deux écrivains estiment qu’une telle déclaration est impressionnante, faisant référence au dirigeant d’Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, né en Arabie saoudite en plus des 15 autres personnes saoudiennes qui ont également participé aux attentats.

Le site ajoute: « il paraît que la commission n’a pas suffisamment interrogé le prince Bandar, notamment en ce qui concerne sa déclaration considérant que les extrémistes ne font du mal à personne ».

« Florida Bulldog » explique que cette rencontre a eu lieu le 7 octobre 2003 chez l’ambassadeur saoudien Bandar à McLean au nord de la Virginie, par l’intermédiaire du directeur de la commission Philippe Zilikou et trois de ses employés. Les détails de cette rencontre ont été maintenus secrets pour des raisons sécuritaires, jusqu’au mois dernier lorsque les archives nationales des États-Unis ont décidé de les révéler.

Les deux écrivains ont affirmé qu’ils ont communiqué à une représentante des familles de victimes, Terry Strada, qui a considéré que les propos du prince sont une manière d’avouer qu’il fut informé à l’avance des attaques.

Les deux écrivains ont affirmé que l’épouse de l’ambassadeur Bandar a transféré des fonds au citoyen saoudien résidant aux États-Unis, Oussama Basnan, soupçonné de participer à l’appui apporté aux pirates de l’air.

Le site a également fait observer que le prince était proche de l’ancien président américain George Bush et sa famille, au point où il a été surnommé « Bandar Bush », ajoutant qu’il a été pris en photo sur une terrasse dans la Maison Blanche avec le président, son conseiller et le conseiller à la sécurité nationale Condoleezza Rice, deux jours seulement après les attentats.

Rappelons que le 11 septembre 2001, quatre attentats-suicides ont été perpétrés durant le même jour aux États-Unis par des éléments d’Al-Qaïda qui ont détourné quatre avions de ligne et ont visé par l’attaque des bâtiments symboliques tels que les tours jumelles du World Trade Center à New York et le Pentagone, siège du département de la défense à Washington, faisant ainsi 2977 victimes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Macron a besoin de se faire soigner, dit Erdogan

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s’en est pris une nouvelle fois samedi à son homologue français en déclarant qu’Emmanuel Macron avait besoin de...

Deux mineurs tués dans des frappes arméniennes contre des civils en Azerbaïdjan

Deux enfants, de 13 et 16 ans, ont été tués dans des attaques de l'Arménie contre des positions civiles en Azerbaïdjan. Dans un communiqué publié samedi, le Parquet...

Égypte : un comédien s’attire les foudres en se moquant des animateurs de la radio...

En Égypte, plusieurs réactions se sont déclenchées, au sujet de la vidéo où le jeune présentant une comédie s’était moqué des animateurs de la...

Le président algérien s’isole après la contamination de plusieurs membres de son entourage

Le dirigeant algérien Abdelmadjid Tebboune a annoncé sur Twitter s'isoler vu que plusieurs membres de son entourage ont été testés positifs. Le chef d’État algérien...

200 Rohingyas sont morts en tentant de fuir le Myanmar en 2020

L’ONU a annoncé, jeudi, que 2400 musulmans rohingyas ont fui le Myanmar en 2020 et que 200 d’entre eux ont trouvé la mort durant la fuite. C’est le Haut-commissaire des Nations unies pour...