Le site américain « Lobe Log » focalisé sur l’analyse de la politique américaine au Moyen-Orient, a révélé qu’un lobby qui attaque l’Iran et le Qatar est financé par les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite.

Après avoir analysé les e-mails de l’ambassadeur émirati à Washington, Yousef al-Otaiba, le site a indiqué que le lobby connu sous le nom de « Tous unis contre l’Iran nucléaire » a reçu en 2017 cinq millions de dollars de son groupe de coordination « le Projet de lutte contre l’extrémisme » qui reprend les accusations saoudiennes et émiraties concernant « les liens du Qatar avec le terrorisme ».

Le même site a ajouté qu’en se basant sur les e-mails d’al-Otaiba qui ont été divulgués auparavant, Mark Laos, le directeur du lobby « Tous unis contre l’Iran nucléaire » a répondu à l’ambassadeur en présentant le coût du forum qu’il a organisé.

Le site « Lobe Log » a fait observer qu’il était bizarre que le secrétaire d’Etat américain choisisse un forum du lobby « Tous unis contre l’Iran nucléaire » pour annoncer que de nouvelles sanctions seront imposées sur l’Iran.

« Lobe Log » a également assuré que ce lobby exerce une grande influence sur les politiques des États-Unis dans le Golfe Persique, et détient la capacité d’atteindre les plus hauts niveaux de l’administration américaine.

Le site américain a affirmé qu’il a consulté des documents selon lesquels « Tous unis contre l’Iran nucléaire » a reçu en l’espace de deux ans un financement de 25 millions de dollars pour mener une campagne contre l’Iran et Qatar, indiquant que ce lobby s’efforce d’obtenir un financement en s’adressant à des diplomates et des conseillers gouvernementaux de pays du Moyen-Orient qui sont en conflit avec l’Iran.

Le même site a indiqué que le lobby a tenu il y a quelques jours sa conférence annuelle en marge des réunions de l’Assemblée générale des Nations Unies, en présence de l’ambassadeur de Bahreïn aux États-Unis, Cheikh Abdallah Ben Rashid Ben Abdallah Al Khalifa, le ministre saoudien des Affaires du Golfe, Tamer al-Essabhan, l’ambassadeur d’Israël aux États-Unis, Ron Dermer, l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne Richard Mandelker et enfin l’ambassadeur des Émirats aux États-Unis Youssef al-Otaiba.

L’Organisation des moudjahiddines du peuple iranien

La semaine dernière, « Tous unis contre l’Iran nucléaire » a attiré l’attention des médias américains ainsi que celle du ministère iranien des Affaires étrangères en accueillant dans sa conférence de l’opposition iranienne à New York des partisans de « l’Organisation des moudjahiddines du peuple iranien » classée par Téhéran comme une organisation terroriste.
Par la suite, le porte parole du ministère des Affaires étrangères iranien a annoncé mardi passé l’inclusion de « Tous unis contre l’Iran nucléaire » dans la liste des organisations terroristes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here