D’après les informations avancées par le site d’information français Mediapart, le parti d’extrême-droite de Marine Le Pen, Rassemblement National (RN), aurait bénéficié d’un crédit de 8 millions d’euros juste après les élections présidentielles de 2017.

Selon les informations de Mediapart, dévoilées vendredi, un homme d’affaires français aurait fait un crédit de 8 millions d’euros au parti de Marine Le Pen, via un compte bancaire se trouvant à Abou Dhabi, la capitale des Emirats Arabes Unis.

Cet argent aurait permis de rembourser la dette du RN à la banque, toujours selon Mediapart.

Il a été rappelé que l’instance de contrôle du financement des partis politiques en France, avait demandé, en 2018, au RN d’apporter des informations complémentaires concernant ce prêt de 8 millions d’euros.

L’homme d’affaires qui a fait ce prêt au RN, Laurent Foucher, a déclaré à Mediapart que son geste « n’avait rien d’idéologique ».

« Je ne l’ai fait pour personne d’autre. J’avais cet argent, ils m’ont que c’était une question de vie ou de mort. Je l’aurais pour n’importe qui. Je passe ma vie à venir en aide aux autres. S’il avait s’agit du Parti Socialiste, je l’aurais fait aussi pour eux », a-t-il expliqué.

Mediapart souligne par ailleurs que Foucher serait un proche de Claude Guéant, ministre de l’Intérieur sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Enfin, l’ancien eurodéputé Jean-Luc Schaffhauser, proche de Marine Le Pen, aurait fait l’intermédiaire dans cette affaire de crédit. Pour Mediapart, il est probable que Schaffhauser ait empoché une commission de 300 000 euros sur les 8 millions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here