Le journal israélien «Israel Hayom» a annoncé, hier, jeudi, que des communications intensives se tenaient entre Washington, Tel-Aviv, le Caire et Riyad, pour organiser un sommet au Caire, entre le Premier ministre israélien «Benjamine Netanyahou» et le prince héritier saoudien «Mohamed ben Salmane».

Le journal indiqua, selon des sources diplomatiques, que le secrétaire d’État des États-Unis, «Mike Pompeo», et son équipe entreprenaient des communications à ce sujet, depuis plusieurs mois.

Les sources ont signalé: «Les efforts se sont dernièrement multipliés, de sorte que le sommet soit programmé au cours des semaines prochaines, avant les élections israéliennes».

«Les États-Unis, l’Égypte, les Émirats arabes unis (EAU), le Soudan et le Bahreïn participeront à ce sommet», avaient-elles ajouté, en indiquant que le Bahreïn avait proposé d’organiser le sommet à Manama, et d’inviter le roi jordanien «Abdellah II» à y participer.

Selon le journal, «les sources ont révélé que la Jordanie à son tour a proposé d’inviter le président palestinien «Mahmoud Abbas»».

Sur ce point, «Israel Hayom» rapporta que des sources à «Ramallah», avaient confirmé le fait que des communications étaient en cours à ce sujet, soulignant que l’autorité palestinienne insistait toujours à geler tout contact politique avec l’administration américaine, et l’Etat de l’occupation.

Les raisons de ce sommet mystérieux n’ont toujours pas été révélées, bien que plusieurs observateurs prévoient que la campagne électorale de Netanyahou et l’application de l’Accord du siècle seraient au menu principal de ce sommet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here