mardi, mars 9, 2021

Une attaque russe tue des personnes déplacées alors que les combats s’intensifient entre l’opposition et le régime d’al-Assad

Courrier arabe

Des raids aériens russes menés mardi matin contre la ville de Khan Cheikhoun dans la province du sud d’Idleb ont fait trois victimes civiles. L’organisation des coordonnateurs de la réponse syrienne a affirmé que près de 40 villages dans la province de Hama et d’Idleb ont été entièrement détruits.

L’agence d’el-Cham liée à l’opposition a indiqué que les raids ont visé des familles revenues pendant la nuit pour récupérer leurs bagages et ensuite retourner à leurs zones de déplacement.

L’agence a ajouté que les avions de reconnaissance russes ont repéré l’entrée de voitures de civils à Khan Cheikhoun. Des avions de chasse ont été immédiatement mobilisés pour mener une série de raids contre la région.

La même agence a affirmé que la ville de Khan Cheikhoun est devenue presque déserte à cause des bombardements aériens intensifs de l’aviation du régime d’el-Assad et celui de son allié russe.

La réaction de l’opposition

L’opposition syrienne armée a diffusé des photos montrant l’exécution d’éléments qui – selon elle – appartiennent à Hezbollah libanais. Cela intervient suite à un missile ayant attaqué Tal Tarîi situé au sud de la province d’Idleb.

Selon le correspondant d’Al-Jazeera, l’opposition œuvre pour ne pas perdre des régions stratégiques telles Kafr Zita, al-Latamna et Morek qui sont menacées par les forces du régime.

Le même correspondant a signalé que les affrontements entre les deux parties ne se sont pas calmées, assurant que les forces d’al-Assad sont désormais appuyées par des hommes armés liés a Hezbollah libanais et à l’Iran sans oublier le soutien russe.

Par ailleurs, l’organisation des coordonnateurs de la réponse syrienne a recensé la destruction de près de 230 établissements de services sociaux dont des hôpitaux, des centres médicaux et des écoles.

 » Depuis la violation de l’accord du cessez-le-feu signé le 1 août en cours, le nombre des victimes civiles a atteint 25 personnes dont 6 enfants à Hama et à Idleb. Quant au nombre des personnes déplacées, il s’est élevé à 35.173 « , a précisé la même organisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos