mercredi, octobre 28, 2020

Wall Street Journal : Riyad embarrassé par l’absence du conseiller de MBS sur la liste des accusés du meurtre de Khashoggi

Courrier arabe

Le journal américain « Wall Street Journal » a indiqué que l’absence du nom de Saoud al-Qahtani, conseiller du prince héritier Mohammed Ben Salmane sur la liste des accusés du meurtre de Khashoggi est devenue un véritable dilemme diplomatique pour l’Arabie saoudite notamment avec les pressions exercées par les États-Unis pour le joindre à la liste des onze personnes accusées.

Al-Qahtani était le bras droit de Ben Salmane, il exerçait une grande influence sur les affaires intérieures et extérieures du royaume. Après le meurtre de Khashoggi, les autorités saoudiennes l’ont écarté de ses fonctions.

Le procès de l’affaire de Khashoggi a commencé en janvier passé. Toutefois, les États-Unis semblent ne pas être satisfaits du rythme du procès et ont appelé l’Arbie saoudite à accélérer le processus de jugement. En effet, pendant six mois, cinq audiences seulement ont été tenues en toute confidentialité où il n’a été permis qu’à un nombre restreint d’observateurs d’assister aux audiences.

De son côté, un responsable saoudien a affirmé: « la direction du royaume assure constamment que les auteurs de ce crime odieux qui a violé nos lois et nos valeurs seront punis », assurant que la justice saoudienne est indépendante. « nous sommes sûrs que justice sera faite », insiste le responsable.

Auparavant, Ben Salmane a assigné à résidence al-Qahtani. Des responsables saoudiens ont indiqué qu’il n’est plus autorisé à entrer à la cour royale et à donner des avis autorisés.Cependant, al-Qahtani demeure toujours conseiller du prince héritier dans les coulisses.

Jusqu’à présent, les preuves soumises par les plaignants au tribunal saoudien à propos de son l’implication sont inconnues. D’un autre côté, des sources bien informées ont indiqué au « Wall Street Journal » qu’al-Qahtani est fortement impliqué dans le meurtre de Khashoggi, et que lui-même a ordonné au chef adjoint des renseignements saoudiens Ahmed al-Assiri de constituer le commando qui s’est chargé de l’assassinat du journaliste saoudien.

Par ailleurs, un rapport de la CIA avait révélé que Ben Salmane était impliqué dans ce meurtre mais Trump insiste toujours pour faire croire que le prince héritier n’était probablement pas au courant du crime.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Merkel annonce un reconfinement partiel de quatre semaines en Allemagne

La chancelière allemande, Angela Merkel, a déclaré ce mercredi 28 octobre que les gouverneurs des 16 landers avaient accepté de fermer, à partir du...

Jordanie: le gouvernement déploie 45 mille agents pour sécuriser les élections législatives

Le directeur de la sûreté publique, le Général Hussein Al Hawatmeh a annoncé, mercredi, que 45 000 agents de sécurité seront déployés dans le...

Washington : Des manifestations suite à la mort d’un citoyen afro-américain

De violentes manifestations se sont déclenchées mercredi, à Washington, suite à la mort d’un Afro-Américain au terme d'une course-poursuite avec la police américaine. La chaine locale « NBC4 »...

Tunisie : “la situation épidémiologique est très dangereuse” (ministère de la Santé)

Le ministère tunisien de la Santé a annoncé, mercredi, que la situation épidémiologique dans le pays est devenue très dangereuse après la hausse spectaculaire...

Libye : 4 nouveaux cimetières trouvés à Tarhounah

En Libye, les forces de Burkan al-Ghadab (Volcan de la colère) alliées au Gouvernement d’union nationale (GNA) ont déclaré, hier mardi, avoir trouvé des...