mercredi, octobre 28, 2020

Yémen: des millions de personnes menacées par la malnutrition sévère

La situation au Yémen, où 10 millions de personnes souffrent de pénuries alimentaires aigües, exige une réponse immédiate, a alerté vendredi le Programme alimentaire mondial (PAM) qui a besoin « en urgence » de 737 millions de dollars d’ici la fin de l’année.

« Nous devons agir maintenant et agir vite. C’est extrêmement grave, tous les clignotants sont au rouge« , a déclaré Elisabeth Byrs, porte-parole de l’agence, lors d’un briefing virtuel avec la presse à Genève.

« Nous avons déjà réduit à un mois sur deux les distributions alimentaires dans le nord du pays« , a-t-elle dit, soulignant que « près de 10 millions de personnes souffrent de malnutrition sévère au Yémen« , pays ravagé par la guerre et en proie à la pire crise humanitaire au monde selon l’Onu.

« En 2019, grâce à une augmentation massive de son aide, le PAM et ses partenaires avaient réussi à empêcher que le Yémen se trouve au bord de la famine. Les signaux d’alerte sont de retour et avec la pandémie de coronavirus la situation pourrait empirer si l’action humanitaire est retardée« , a-t-elle dit, estimant à 737 millions de dollars les fonds nécessaires d’ici la fin de l’année.

« Crise sur de multiples fronts »

« Le Yémen subit la crise sur de multiples fronts« , a rappelé Mme Byrs, citant l’augmentation des prix des produits de base, la dépréciation galopante du riyal, la monnaie nationale, l’expansion du Covid et la guerre qui se poursuit.

« Notre but est de maintenir le plus longtemps possible un filet de sécurité pour les populations« , a-t-elle souligné.

Les agences humanitaires tirent la sonnette d’alarme sur le Yémen depuis plusieurs semaines.

Pour un pays où 24 millions d’habitants – plus des deux tiers de la population – dépendent de l’aide humanitaire, les Nations unies n’ont réuni qu’environ la moitié des 2,41 milliards de dollars d’aide nécessaires lors d’une conférence virtuelle des donateurs organisée en juin.

Le conflit au Yémen oppose les forces du gouvernement, appuyées par une coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite voisine, aux rebelles Houthis, soutenus par l’Iran et qui se sont emparés d’une grande partie du nord du pays, dont la capitale Sanaa en 2014. Le conflit a fait des dizaines de milliers de victimes, en majorité des civils, et quatre millions de déplacés.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Libye : «L’accord signé avec le Qatar ne compromet pas les autres accords», affirme le...

Le porte-parole du ministère libyen des Affaires étrangères, Mohamed Kablaoui, a affirmé, aujourd’hui mercredi, que «l’accord sécuritaire signé lundi par le Gouvernement d’union nationale...

Reporters Sans Frontières dénonce « les menaces arméniennes » envers une journaliste française

Reporters Sans Frontières (RSF) a dénoncé mardi, sur son site internet, les violentes attaques en ligne contre une journaliste de TF1 après la diffusion de son reportage...

L’Azerbaïdjan annonce un bilan d’au moins 69 morts et 322 blessés parmi les civils...

Les autorités azerbaïdjanaises ont annoncé, mercredi, que les attaques arméniennes contre leurs territoires ont fait 69 morts et 322 blessés parmi les civils. Dans un communiqué rendu public, le parquet général azerbaïdjanais...

Libye : Détails de l’accord signé entre le Qatar et le gouvernement d’union nationale (GNA)

L’accord sécuritaire signé entre le Gouvernement libyen d’union nationale (GNA) et le Qatar s’est intéressé à plusieurs domaines, notamment ceux liés à la lutte...

France: le nombre de décès dus à la Covid-19 a doublé en 24h

Alors que lundi la France avait déjà enregistré le nombre de décès journalier le plus élevé depuis avril -258 morts-, ce mardi il a...