vendredi, octobre 30, 2020

Yémen : deux députés demandent des explications sur la présence des troupes armées déployées par les Emirats arabes unis à Socotra

Courrier arabe

Au Yémen, deux députés ont demandé au gouvernement de leur pays de présenter des explications sur la présence des troupes armées déployées par les Emirats arabes unis (EAU) et le conseil transitionnel du sud, dans l’archipel de Socotra, au moment où les personnalités de Socotra ont proclamé leur retrait.

Deux des membres du parlement yéménite ont demandé au Premier ministre, Mouin Abdelmalik, de répondre à des questions concernant les mesures entreprises par les EAU à Socotra.

Les deux députés, Ali al-Mamri et Ali Achal ont envoyé une lettre au parlement, proclamant une réponse écrite de la part du Premier ministre «au sujet des deux camps militaires installés par les EAU dans les parties est et ouest de l’île».

La lettre signala : «Une compagnie aérienne émiratie a envoyé 6 vols vers Socotra, à leurs bords des étrangers de différentes nationalités», n’excluant pas la probabilité «qu’ils pouvaient être des officiers militaires ramenés vers l’île sans visas officielles».

Elle souligna également que «des investisseurs émiratis s’étaient emparés de larges terres et de réserves naturelles dans l’île, et qu’une filiale de communication émiratie avait installé 7 tours de communication», proclamant des réponses «pour savoir à quel point le gouvernement yéménite est informé par ces mesures».

Socotra ne veut plus d’eux

Samedi soir, lors d’une réunion, les personnalités de Socotra ont signalé que «les troupes déployées par les EAU avaient causé des tensions et des troubles», insistant sur le fait qu’il était important «de les renvoyer d’où ils viennent, d’annuler les points de contrôle récents qu’ils gèrent et d’attribuer le contrôle des points fixes aux soldats originaires de l’île».

Ils ont dénoncé «le terrorisme armé pratiqué par les troupes lors des manifestations et les mouvements de protestation, après que des hommes armés avaient ouvert le feu contre la population, faisant plusieurs blessés graves.

Rappelons toutefois que précédemment le cheikh des tribus de l’archipel de Socotra, Issa Salem Ben Yakout, avait accusé Riyad et Abu Dhabi d’«avoir détruit les sites rares de la région pour y construire des camps militaires», dénonçant «le silence international».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

BBC : «Des citoyens ouïghours déportés de force depuis l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis...

La chaîne britannique, BBC, a diffusé un reportage indiquant que «les autorités d’Arabie saoudite, des Emirats arabes unis (EAU) et de l’Égypte avaient déporté...

Égypte : un prisonnier politique décède en prison suite d’une négligence médicale

Le prisonnier politique égyptien, Kamal Habib Marzouq est décédé, mercredi, en prison de la Nouvelle-Vallée des suites d’une négligence médicale. L’information a été publiée, jeudi, par la Fondation...

Sénégal : au moins 140 migrants morts lors du naufrage le plus meurtrier de...

« Selon des sources médiatiques, les marines sénégalaise et espagnole, ainsi que des pêcheurs qui se trouvaient à proximité, ont sauvé 59 personnes et...

Covid-19 : 47636 nouveaux cas diagnostiqués en France

La France a enregistré 47.637 contaminations supplémentaires par le nouveau coronavirus en 24 heures, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires, qui ont aussi fait...

France: le gouvernement dévoile les modalités du reconfinement

Lors d'une conférence de presse, le gouvernement français a détaillé les mesures de reconfinement qui entre en vigueur ce vendredi 30 octobre. Reconfinement en Martinique Dans...