Les Émirats Arabes Unis ont annoncé le retour de leurs forces participant à la guerre du Yémen, dans le cadre d’une stratégie qu’ils ont qualifiée d’ « indirecte ».

Un responsable militaire émirati, qui a participé au commandement des forces de son pays dans la guerre du Yémen, a déclaré, dimanche, que la nouvelle stratégie est basée directement sur l’armée yéménite, qui a été formée et équipée pour mener à bien ses missions de combat sans compter sur les forces émiraties qui ont opté pour la stratégie indirecte.

Dans une déclaration accordée à l’agence de presse officielle des Émirats Arabes Unis (WAM), le lieutenant-général Issa Al Mazrouei, commandant des opérations conjointes au Yémen, a déclaré: « Cinq ans après le début de l’Opération « Tempête décisive », nous sommes passés de la stratégie de l’approche directe, mise en œuvre avec grand professionnalisme par les forces armées, à la stratégie de l’approche indirecte que les forces yéménites mettent en œuvre elles-mêmes aujourd’hui ».

« Les forces armées terrestres, la garde présidentielle et les forces spéciales, avec toutes leurs unités (…) ont participé (à la guerre) avec plus de quinze mille soldats, répartis en quinze unités, dans les différentes villes et gouvernorats du Yémen », a-t-il déclaré dans un discours adressé aux soldats de retour du Yémen.

« Le nombre de sorties effectuées par les forces armées avec différents types d’avions dépasse les cent trente mille sorties et plus d’un demi-million d’heures de vol », a-t-il poursuivi

Et d’ajouter : « Quant à la marine, elle a participé à trois forces navales … avec plus de cinquante navires de guerre différents et plus de trois mille marins combattants. »

Issa Al Mazrouei a révélé que durant cette période « plus de 200 mille soldats yéménites ont été recrutés, formés et entraînés dans les zones libérées ».

Le général émirati a attribué à ses forces armées « l’effort principal dans la libération de quatre-vingt-cinq pour cent des quatre-vingt-dix pour cent de terres yéménites libérées », sans donner de détails sur ces terres et leur superficie ou la superficie des terres détenues par les Houthis.

Il a déclaré que le nombre de soldats morts au Yémen avait atteint 108 soldats.

Depuis mars 2015, une coalition arabe, dirigée par le voisin saoudien, avec la participation des Émirats arabes unis, conduit des opérations militaires au Yémen, en soutien aux forces gouvernementales face aux Houthis, soutenus par l’Iran, et qui contrôlent plusieurs provinces, dont la capitale, Sanaa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here